• Menu
  • Menu
Citânia de Briteiros

La Citânia de Briteiros : un site archéologique de l’âge du fer entre Guimarães et Braga

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Portugal » Guimarães » La Citânia de Briteiros : un site archéologique de l’âge du fer entre Guimarães et Braga
0
(0)

Perchée au sommet du mont São Romão, entre Guimarães et Braga, la Citânia de Briteiros est sans aucun doute l’un des plus beaux sites archéologiques du nord de la Péninsule Ibérique.

En route, moussaillons : le Capitaine Ulysse vous embarque à la découverte de cette impressionnante ville fortifiée datant de l’âge de fer !


Hébergement, vols, activités, citypass…
Retrouvez toutes les suggestions du Capitaine dans la rubrique
Les bons plans du Capitaine Ulysse à la toute fin de l’article !

Petite histoire de la Citânia de Briteiros

Première occupation du site

Si les archéologues ont trouvé des traces d’occupation du site datant du premier millénaire avant J.-C. (Âge de Bronze), la Citânia de Briteiros n’aurait été construite que bien plus tard, entre le 1er et le 2ème siècle av. J.-C.

La culture des castros

Les vestiges découverts par les historiens ont permis de lier le site à la culture des castros, une civilisation qui vécut dans le nord-ouest de la Péninsule ibérique du 9ème siècle av. J.-C. au 1er siècle apr. J.-C., connue pour avoir construit dans la région de nombreux villages fortifiés, des « castros ».

 D’après les historiens, les habitants de la Citânia de Briteiros auraient appartenu à une peuplade celte comme en attestent des triskèles, retrouvées gravées sur des monolithes.

Colons romains & romanisation

Au 1er siècle apr. J.-C., la Citânia de Briteiros aurait été occupée par des colons romains. Les historiens ont en effet découvert sur place des pièces de monnaie à l’effigie d’Auguste et de Tibère, ainsi que des amphores et des poteries typiques de la Rome antique. L’organisation même de la ville fortifiée présente d’ailleurs des signes (légers) de romanisation (tracé des rues, architecture des maisons…)

La fin de la Citânia de Briteiros

À son apogée, la Citânia de Briteiros aurait compté entre 600 et 1500 habitants. Les spécialistes estiment qu’elle aurait par la suite été abandonnée au cours du 2ème siècle apr. J.-C. avant d’être brièvement occupée à nouveau pendant le Moyen-Âge, comme en témoignent la chapelle médiévale et le cimetière.

Découverte de la Citânia de Briteiros

La Citânia de Briteiros est découverte par l’archéologue portugais Francisco Martins Sarmento dans les années 1870. C’est d’ailleurs à lui que l’on doit les deux habitations reconstituées visibles aujourd’hui encore sur le site. De nouvelles fouilles sont menées entre les années 1930 et 1960, dans les années 1970 puis à nouveau dans les années 2000. En 1910, la Citânia de Briteiros est classée monument national.

Visiter la Citânia de Briteiros 

Si la Citânia de Briteiros mérite bien une halte, c’est autant pour son cadre bucolique que pour ses ruines chargées d’histoires !

Un cadre exceptionnel

Perchée sur le mont São Romão (à 491 mètres d’altitude), la Citânia de Briteiros offre un très beau panorama sur la vallée de l’Ave et la rivière Ave en contrebas.

Située entre les vallées du Douro et du Minho, la ville jouissait d’une situation géographique très favorable, propice au commerce entre pêcheurs de la côte et habitants des montagnes.

La région, riche en ressources naturelles et fertiles, a ainsi permis à la cité de prospérer pendant plusieurs siècles.

Citânia de Briteiros - vue sur la vallée

Vue d’ensemble du site

Entourée de 3 ceintures de murailles, la Citânia de Briteiros occupait un total 24 hectares (seuls 7 hectares ont été fouillés à ce jour). Au cœur des remparts, la cité, construite en granit, suivait un plan de forme ovale de 250 mètres de long sur 150 mètres de large.

La ville était organisée suivant deux axes principaux et quadrillée par une multitude de rues secondaires. L’acropole était perchée au sommet du mont São Romão.

Une centaine d’habitations ont été découvertes : ces dernières étaient organisées en « pâtés de maisons ». Les complexes résidentiels comprenaient l’habitation en elle-même ainsi que des annexes (étables, remises…)

Ruines et vestiges de la cité fortifiée

  • Les remparts : les remparts mesurent 1 à 3 mètres de largeur pour une hauteur de 2 mètres environ. Ils étaient percés de portes équipées de palissades mobiles.
  • Les habitations : les habitations étaient de forme circulaire pour la plupart (bien que le site comporte aussi des habitations de forme rectangulaire, signe de l’influence romaine). Au sommet de la cité, vous pourrez découvrir deux reconstitutions permettant d’imaginer plus facilement le quotidien des habitants.
  • Les thermes : les bains publics de la Citânia de Briteiros ont été découverts par un heureux hasard lors de travaux routiers dans les années 1930. Vous pourrez y admirer la « Pedra formosa », un grand monolithe de presque 3 mètres carrés orné de symboles.
  • Les conduites d’eau : des vestiges d’anciennes conduites d’eau sont également visibles à proximité des thermes. La ville était approvisionnée en eau grâce à un puits artésien (une source d’où l’eau jaillit spontanément) ainsi que la rivière Ave en contrebas.

Rendez-vous au Musée Martins Sarmento de Guimarães pour découvrir des vestiges découverts sur place.

Informations pratiques

Se rendre à la Citânia de Briteiros 

Pour se rendre à la Citânia de Briteiros, le plus simple est de très loin la voiture. Le Capitaine Ulysse vous recommande d’ailleurs d’explorer le Nord du Portugal en voiture : c’est l’option la plus pratique pour pouvoir vous déplacer librement entre les différents sites et lieux d’intérêts de la région. Si vous n’êtes pas descendu au Portugal avec votre propre voiture, le Capitaine vous recommande chaudement d’en louer une pour quelques jours. Vous trouverez un large choix à des tarifs très avantageux sur le comparateur Rentalcars.

Horaires et tarifs de la Citânia de Briteiros

La Citânia de Briteiros est ouverte de 10h à 12h30 et de 14h à 17h (18h en été). Le billet d’entrée est au prix de 3 € en tarif plein.

👍 Le bon plan 👍
Pour visiter Guimarães accompagné d’un guide passionné, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement de vous laisser tenter par ce free tour (gratuit) de la ville (en anglais).
À vous de choisir le pourboire que vous souhaitez laisser au guide pour le remercier de la visite !


Les bons plans du Capitaine Ulysse à Guimarães

🛏️   HÉBERGEMENTS
Pour réserver votre hébergement à Guimarães, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking.com. De l’auberge de jeunesse au boutique hotel luxueux : tout y est. Si vous êtes à la recherche d’une auberge de jeunesse, le Capitaine vous suggère GuimaraesLiving – Hostel & Adventure. Si vous recherchez un hôtel très bon marché, il vous recommande l’Hotel Mestre de Avis. Au rayon des hôtels un peu plus chers mais toujours abordables, le Capitaine vous conseille l’Hotel Toural.
Enfin, si votre budget est moins serré, il vous suggère l’Hotel da Oliveira et la Casa do Juncal.

🎟️    ACTIVITÉS
Pour réserver vos billets, vos activités touristiques et vos excursions à Guimarães et plus généralement au Portugal, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement les plateformes de réservation GetYourGuide et Civitatis.

📍   SE RENDRE À GUIMARÃES
Pour vous rendre à Guimarães, plusieurs options s’offre à vous :
– la voiture (si vous comptez louer une voiture au Portugal, le Capitaine Ulysse ne peut que vous recommander la plateforme Rentalcars, qui compare les offres d’innombrables loueurs parmi lesquels Avis, Budget, Europcar, Sixt…)
– le train ou le bus (plusieurs trajets par jour depuis Porto ou Braga)
– les excursions organisées (le Capitaine Ulysse vous recommande cette excursion à Braga et Guimarães depuis Porto, disponible en français)

🚌   TRANSPORTS SUR PLACE
Guimarães est une ville de petite taille qu’il est très facile d’explorer à pied. Cela dit, si vous ne pouvez/voulez pas marcher, vous pouvez aussi opter pour le bus touristique à arrêts multiples.

✈️  VOLS
L’aéroport le plus proche de Guimarães est celui de Porto. Pour réserver vos vols, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Skyscanner : il compare les offres de dizaines de compagnies pour trouver LE bon plan. Si vos dates sont flexibles, vous pourrez même trouver la période à laquelle les vols sont les moins chers ! Le plus : Skyscanner met en avant les options les plus éco-responsables en calculant les émissions de CO₂ de chaque vol.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le ! 📌

La Citânia de Briteiros - Pinterest

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *