• Menu
  • Menu
Hospices de Beaune - tuiles vernissées bourguignonnes

Les Hospices de Beaune : un trésor gothique au milieu des vignes

Accueil » Europe » Europe de l'Ouest » France » Bourgogne » Les Hospices de Beaune : un trésor gothique au milieu des vignes
0
(0)

Dans le centre historique de la cité de Beaune, au coeur des vignes, les Hospices de Beaune sont un véritable bijou d’architecture gothique !

 ⚓
Hébergement, vols, transports, excursions… 
Retrouvez toutes les suggestions du Capitaine dans la rubrique
Les bons plan du Capitaine Ulysse à la toute fin de l’article !

Petite histoire des Hospices de Beaune

Chronologie des Hospices de Beaune

L’histoire des Hospices de Beaune commence en 1443, à la fin de la guerre de Cent Ans. Durement affectée par ce long et sanglant conflit opposant la France au Royaume-Uni, la population beaunoise vit alors dans la pauvreté et le dénuement.     

Nicolas Rolin, chancelier du Duc de Bourgogne Philippe le Bon, et son épouse, Guigonne de Salins, décident alors de fonder un hôtel-Dieu : un hôpital administré par l’Église et destiné à accueillir les plus démunis. Pourquoi ce geste charitable et philanthropique ? Le couple pense ainsi acheter son salut.

Les soins aux Hospices de Beaune sont alors gratuits. Comment est-ce possible, demanderez-vous ? Nicolas Rolin fait don à son nouvel hôtel-Dieu de fermes, de vignes et de bois. Pour administrer ces biens et s’occuper des malades, il crée l’ordre des Sœurs hospitalières de Beaune.

Le travail commencé par Nicolas Rolin se poursuit au fil des siècles. Les dons de nombreux nobles et bourgeois permettent ainsi non seulement d’entretenir, mais aussi d’agrandir l’Hôtel-Dieu. Les Hospices de Beaune restent en service jusqu’en 1984, date à laquelle les derniers services hospitaliers quittent les lieux pour investir un nouvel hôpital : l’hôpital Philippe le Bon.

Aujourd’hui, les Hospices, classés Monument historique, ont été convertis en musée : un incontournable pour tout visiteur de passage en Bourgogne.

Hospices de Beaune - façade extérieure

La Grande Vadrouille et les Hospices de Beaune

Vous n’avez jamais mis un pied en Bourgogne, et pourtant les Hospices de Beaune vous semblent familiers ? Peut-être avez-vous vu la Grande Vadrouille, le film culte signé Gérard Oury ?

C’est bel et bien aux Hospices de Beaune, au coeur de la Côte d’Or, que se déroulent les déboires de Bourvil et Louis de Funès ! Tourné en 1966, le film raconte les péripéties de deux Français, opposés en tout point, contraints d’aider un groupe de soldats anglais à rejoindre la Zone libre, en Bourgogne, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un grand classique !

Hospices de Beaune - Cour des Fondateurs

Visiter les Hospices de Beaune

L’architecture des Hospices de Beaune

C’est surtout pour leurs singuliers toits bourguignons en tuiles vernissées que les Hospices de Beaune sont célèbres. Ces tuiles de quatre couleurs (rouge, brun, vert et jaune) forment des entrelacs de motifs géométriques, comme le veut la coutume bourguignonne.

Harmonieux et parfaitement conservés, les Hospices de Beaune sont aussi un merveilleux exemple d’architecture gothique, inspiré des Flandres (qui furent longtemps sous la domination des Ducs de Bourgogne). Les épis de faîtage, dorés à la feuille d’or, ajoutent aux fastes des lieux.

La salle des Pôvres

La salle des Pôvres est sans nul doute la salle la plus impressionnante des Hospices de Beaune. Ses dimensions colossales (50 mètres de long, 40 mètres de large et 16 mètres de haut) ainsi que sa charpente colorée en forme de bateau renversé lui donnent des allures de cathédrales.

De part et d’autre de la salle, deux rangées de lits accueillaient les malades soignés aux hospices. Au sol, le carrelage figure le monogramme de Nicolas Rolin, ainsi que sa devise, « Seulle ⭐ », signifiant que son épouse, Guigonne de Salins, est la seule étoile à ses yeux. Même le Capitaine Ulysse, pourtant bourru, s’est laissé attendrir par cette belle déclaration d’amour !

On retrouve cette même devise sur les murs de la Chapelle, au fond de la Salle des Pôvres. Ne manquez pas non plus les très beaux vitraux.

Les salles Saint-Hugues et Saint-Nicolas

Les salles Saint-Hugues et Saint-Nicolas, toutes deux créées au XVIIème siècle, avaient aussi pour fonction d’accueillir les malades.

L’une comme l’autre sont construites grâce aux dons de généreux bienfaiteurs : Maître Hugues Bétault pour la première et nul autre que Louis XIV pour la seconde. Ce dernier avait en effet été choqué de découvrir qu’hommes et femmes étaient jusque-là soignés ensemble. Il fit donc établir une rente afin de procéder aux aménagements nécessaires à leur séparation.

Ne manquez pas les impressionnantes peintures murales de la salle Saint-Hugues, réalisées par le peintre parisien Isaac Moillon.

Hospices de Beaune - Salle Saint-Hugues

Les cuisines

En fonction jusqu’en 1985, les cuisines ont aujourd’hui repris leur aspect du début du XXème siècle. Les deux éléments les plus impressionnants sont sans aucun doute la cheminée gothique à double foyer, ainsi que le tourne-broche en acier brossé datant de 1698. Figurez-vous d’ailleurs que le petit automate qui y est perché a même un nom : « Messire Bertrand » !

Ici aussi, la devise de Nicolas Rolin, « Seulle ⭐ », est visible dans l’âtre de la cheminée.

Cuisine des Hospices de Beaune

La pharmacie

La pharmacie est l’une des pièces préférées du Capitaine Ulysse aux Hospices de Beaune. Dans les grandes étagères en bois, bon nombre de décoctions mystérieuses et de plantes aux vertus médicinales y sont entreposées dans de magnifiques pots en faïence.

C’est ici que les sœurs apothicaires préparaient les remèdes destinés aux malades des hospices.

Le Polyptyque du Jugement Dernier

Peint au XVème siècle, le célèbre Polyptyque du Jugement Dernier est l’œuvre du peintre flamand Rogier van der Weyden. L’intérieur du retable est composé de 9 panneaux verticaux et mobiles, représentant le Jugement Dernier. L’extérieur présente quant à lui 6 panneaux peints : Nicolas Rolin et Guigonne de Salins y sont représentés en prière, tandis que l’Annonciation, Saint Sébastien et Saint Antoine apparaissent en trompe-l’œil.

Le polyptyque est aujourd’hui exposé dans une salle dédiée, avec une sélection d’œuvres d’art (tapisseries, etc.). Mais il était à l’origine accroché au-dessus de l’autel dans la Chapelle. Le polyptyque restait fermé la majorité du temps, mais les malades pouvaient en admirer les panneaux intérieurs les dimanches et les jours de fête.

Polyptyque du Jugement Dernier - Hospices de Beaune

Les collections des Hospices de Beaune

Coffres gothiques, tapisseries, vitraux et statues sont exposés aux quatre coins des Hospices de Beaune. Ces œuvres diverses et variées témoignent bien sûr de la richesse de l’héritage culturel bourguignon, mais aussi de l’importance de l’Hôtel-Dieu au fil des siècles. De nombreux nobles et bourgeois firent don d’une partie de leur fortune aux Hospices dans l’espoir d’acheter leur salut, à l’image de Nicolas Rolin et Guigonne de Salins.

Et les vignes dans tout ça ?

Cité historique au cœur des vignes, Beaune vit au rythme de la viticulture. Et les Hospices ne font pas exception. Au XVème siècle déjà, Nicolas Rolin avait fait don de vignes à l’Hôtel-Dieu. Aujourd’hui, le domaine viticole des Hospices de Beaune s’étend sur 60 hectares environ, avec 85 % de premiers crus et de grands crus, en majorité du Pinot Noir et du Chardonnay.

22 vignerons entretiennent ce domaine viticole prestigieux. La production de vin des Hospices de Beaune est vendue chaque année aux enchères le troisième dimanche de novembre. Les caves sont alors ouvertes au public le samedi toute la journée et le dimanche matin pour des dégustations. Les bénéfices sont entièrement consacrés à l’entretien des lieux et à l’amélioration des équipements de l’hôpital de Beaune.

Hospices de Beaune - vin

Informations pratiques

Tarifs

Pour visiter les Hospices de Beaune, deux options :

🎟️ La visite libre des Hospices de Beaune : il est possible de visiter les Hospices librement. Un audioguide, disponible en 10 langues (dont le français, l’anglais, l’allemand et l’espagnol) est inclus. Comptez 8,50 € par personne pour le tarif plein, 6 € pour les étudiants, 4 € pour les jeunes de 10 à 18 ans. La visite est gratuite pour les enfants de moins de 10 ans. Si vous vous présentez aux Hospices en groupe de plus de 10 personnes, l’entrée ne vous coûtera que 7 € par personne.

💬 La visite guidée des Hospices de Beaune : il est possible de réserver une visite guidée d’une heure directement auprès des Hospices Beaune. La visite est disponible elle aussi en plusieurs langues. Le tarif s’élève à 72 € pour une visite guidée pendant les horaires d’ouverture, 105 € pour une visite guidée en dehors des horaires d’ouverture (50 participants maximum). Pour réserver : +33 (0)3 80 24 45 00 /hosp[email protected]

👉 Vous pouvez également coupler votre visite des Hospices de Beaune avec une découverte des vignobles des alentours :

Accès

Les Hospices de Beaune sont situés dans le centre historique de la ville. Pour se rendre à Beaune, plusieurs possibilités :

🚗 En voiture : Beaune est facilement accessible depuis les autoroutes A6, A31 et A38. Depuis Paris, comptez entre 3 h et 3 h 30 de trajet environ. Depuis Dijon, le trajet prend entre 30 et 40 minutes. Si vous comptez réserver une voiture pour explorer la Bourgogne, le Capitaine Ulysse vous conseille de passer par le comparateur Rentalcars pour trouver LE bon plan.

🚂 En train : la gare de Beaune est desservie par des trains réguliers en provenance de Dijon. Depuis Paris, il est possible de prendre un TGV jusqu’à Dijon (1h40 environ) puis de changer pour le TER à destination de Beaune.

Explorer les alentours des Hospices de Beaune

Les activités et excursions dans les alentours de Beaune ne manquent pas !

Le Capitaine Ulysse vous conseille bien sûr d’explorer sans retenue le vignoble bourguignon (Nuits-Saint-George, Meursault, Aloxe-Corton…) à la découverte des excellents vins de Bourgogne et vous recommande ces 3 visites en particulier :


Les bons plans du Capitaine Ulysse à Beaune

🛏️   HÉBERGEMENTS
Pour réserver votre hébergement à Beaune, le Capitaine Ulysse vous recommande le site de réservation Booking. Si votre budget est très serré, le Capitaine vous conseille l’Ibis Budget Beaune : les infrastructures sont minimales, mais cet hôtel a le mérite d’être très bon marché. Si votre budget est moins serré, le Capitaine vous suggère l’appartement Le petit Spuller centre historique, le Studio Clémenceau ou l’Hostellerie De Bretonnière. Si vous êtes prêt à dépenser un petit peu plus pour gagner en charme et confort, alors le Capitaine vous recommande Le Hameau de Barboron ou bien l’Hôtel Le Clos. Enfin, si vous voulez vraiment vous faire plaisir, le Capitaine vous recommande sans hésiter L’Hostellerie de Levernois : un vrai petit bijou dans un cadre idyllique.

📸   ACTIVITÉS
Visites guidées, activités sportives, gastronomiques ou insolites : Nauplie ne manque pas d’options pour remplir vos journées. Si vous voyagez pendant la haute saison, mieux vaut réserver vos activités à l’avance pour être certains d’avoir de la place. Pour ce faire, le Capitaine vous recommande la plateforme GetYourGuide, spécialiste de la réservation d’activités touristiques et de loisir aux quatre coins du monde.

🚘   LOCATION DE VOITURE
Louer une voiture est une option idéale pour explorer Beaune et ses environs. Pour ce faire, le Capitaine Ulysse vous recommande le site Rentalcars qui permet de comparer les offres de nombreuses entreprises de location (Hertz, Avis, Europcar, Budget…).

✈️  VOLS, TRAINS & BUS
Beaune est une ville facilement accessible en train et en bus. Pour réserver vos billets de train, le Capitaine Ulysse vous recommande le site internet Trainline, qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus. L’aéroport le plus proche de Beaune est celui de Dôle-Tavaux. Pour trouver les vols aux meilleurs prix, le Capitaine vous suggère de passer par le comparateur Skyscanner.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le ! 📌

Les Hospices de Beaune - toits vernissés

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *