• Menu
  • Menu
Monastère des Hiéronymites - Lisbonne

Le Monastère des Hiéronymites à Lisbonne

Accueil » Europe » Le Monastère des Hiéronymites à Lisbonne
0
(0)

Cap sur le quartier de Belém, à l’ouest de Lisbonne ! Inscrit au Patrimoine Mondial de l’Unesco, le Monastère des Hiéronymites — Mosteiro dos Jerónimos en portugais –  est une halte incontournable pour tout visiteur de passage dans la capitale portugaise. 

En route, moussaillons ! 


⚠️ : Le Monastère des Hiéronymites est victime de son succès et la file d’attente à l’entrée du monument peut être véritablement interminable… Pour éviter de perdre du temps inutilement, pensez à réserver votre visite à l’avance : Billets coupe-file pour le Monastère des Hiéronymites

Au sommaire : 
> Petite histoire du monastère
> La visite du monastère
> Infos pratiques

💡 Bons plans 💡

🧐 Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Lisbonne ? Le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement cette visite guidée gratuite de la capitale. À vous de choisir le pourboire que vous voulez laisser au guide !

💤 Vous êtes à la recherche d’un hôtel ou un appartement à Lisbonne ? N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à cette sélection d’hébergements au très bon rapport qualité/prix.

Petite histoire du Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos)

Avant de se lancer dans la visite du monastère, prenons si vous le voulez bien quelques instants pour en retracer la longue histoire ! 

Aux origines du Monastère des Hiéronymites de Lisbonne

Remontons le temps jusqu’au 15ème siècle. L’heure est alors aux grandes explorations maritimes menées par des navigateurs dont le nom reste aujourd’hui encore synonyme d’aventure et de découverte, à l’image de l’indétrônable Vasco de Gama. 

En 1496, le souverain lusitanien Manuel Ier ordonne la construction d’un vaste monastère destiné à l’ordre de Saint-Jérôme – aussi appelé ordre des Hiéronymites – sur le site d’un petit ermitage fondé dans la première moitié du 15ème siècle par l’Infant Dom Henrique, dit Henri le Navigateur, Prince du Portugal. 

L’ordre de Saint-Jérôme est pourtant un ordre espagnol… Cela peut paraître étonnant lorsque l’on sait que les relations entre le Portugal et son voisin ibérique n’ont pas toujours été au beau fixe ! Mais le roi Manuel Ier cherche justement par ce geste symbolique à s’attirer les faveurs des souverains espagnols. 

Manuel Ier confie aux moines hiéronymites la mission de prier quotidiennement pour les navigateurs, le roi et sa descendance. Les moines sont aussi chargés de prodiguer des conseils aux marins et de les entendre en confession.  

La construction du Monastère des Hiéronymites

La construction du Mosteiro dos Jerónimos débute en 1502 et durera plus d’un siècle ! Un chantier colossal, principalement financé par une taxe portant sur le commerce des épices. 

L’architecte portugais Diogo Boitaca supervise le début des travaux. Au fil des ans, plusieurs architectes prennent sa suite : João de Castilho, Nicolas Chantereine, Diogo de Torralva et Jérôme de Rouen. Mêlant les styles gothique, plateresque, renaissance et classique, l’architecture du monastère témoigne des influences variées de ses créateurs. 

Monastère des Hiéronymites - cloître - Bélem

Le Monastère des Hiéronymites et les Pasteis de Nata (ou Pasteis de Belém)

Le saviez-vous ? C’est entre les murs du Mosteiro dos Jerónimos qu’est née la recette des incomparables Pasteis de Nata, ces petites pâtisseries typiques devenues emblématiques de la cuisine portugaise.

L’histoire veut que les moines aient utilisé des blancs d’œufs en guise d’amidon pour entretenir leur linge. Les moines se seraient donc creusé la tête pour trouver un moyen de ne pas gâcher les jaunes d’œufs… C’est ainsi que les Pasteis de Nata seraient nés !

Aujourd’hui, seule la Pastelaria de Belém connaît l’authentique recette des Pasteis de Nata tels qu’ils étaient jadis préparés par les moines du monastère… Un secret que les pâtissiers du monde entier n’ont de cesse de découvrir et que l’enseigne garde précieusement. Les gastronomes avertis vous diront qu’aucun autre Pastel des Nata ne leur arrive à la cheville ! 

Le monastère à travers les siècles

Si une bonne partie de la capitale portugaise est dévastée par le tremblement de terre de 1755, le Monastère des Hiéronymites en sort par miracle relativement indemne. 

Un demi-siècle plus tard, il est en revanche lourdement endommagé par le séjour des troupes anglaises menées par Wellington et venues faire barrage à l’armée napoléonienne. 

En 1834, les moines hiéronymites sont expulsés du monastère. Ce dernier accueille un orphelinat jusqu’au début des années 1940. L’église Sainte-Marie-des-Hiéronymites, attenante au monastère, devient une “simple” église paroissiale pour les habitants de Belém. 

En 1907, le Mosteiro dos Jerónimos est classé monument historique. Il est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1983. 

💡 Le saviez-vous ? 💡

C’est au Monastère des Hiéronymites qu’a été signé par les chefs d’État des pays membres de l’Union européenne le Traité de Lisbonne en 2007. 

Visiter le Monastère des Hiéronymites (Mosteiro dos Jerónimos)

Véritable chef-d’œuvre de l’architecture manuéline, le Monastère des Hiéronymites est — à juste titre — l’un des monuments les plus emblématiques du pays. Suivez le guide ! 

Le Portail Sud

Avant de pénétrer dans le monastère, prenez quelques instants pour admirer l’impressionnant portail sud du monument. 

Imaginé par l’architecte João de Castilho, le portail sud est un véritable foisonnement d’éléments décoratifs, de statues et de bas-reliefs. Y sont notamment représentés Henri le Navigateur — considéré comme le précurseur des grandes découvertes — et Saint-Jérôme. 

L’histoire veut que la construction du portail durât près de 2 ans ! 

💡 Le saviez-vous ? 💡 

En architecture, le terme portail désigne une entrée ou une grande porte, souvent richement ornée. On parle par exemple du portail d’une église, d’un palais ou d’un monastère pour en désigner le point d’accès principal.  

Le Cloître

Joyau du Monastère des Hiéronymites, le cloître est une petite merveille de l’architecture manuéline. Cette cour carrée de 55 mètres de côté et bordée de coursives semble suspendue hors du temps, à mille lieues du bruit et de l’agitation lisboète. 

Le cloître comprend deux étages. Le rez-de-chaussée, mêlant les styles gothique tardif et renaissance, est l’œuvre de l’architecte Diogo Boitaca. Plus simple et moins foisonnant, le premier étage a été imaginé par l’architecte João de Castilho. 

À l’étage inférieur, ne manquez pas les portes des confessionnaux. Le cloître accueille aussi la sépulture du poète portugais Fernando Pessoa, auteur emblématique de la littérature portugaise. 

La Salle Capitulaire et le Réfectoire

Accessibles depuis le cloître, la Salle capitulaire et le Réfectoire méritent vraiment le coup d’œil.

Salle capitulaire
La salle capitulaire accueille le tombeau de l’écrivain romantique portugais Alexandre Herculano qui fut jadis maire de Belém. 

Réfectoire
Richement décoré de mosaïques datant du 18ème siècle, le réfectoire correspond à l’espace où les moines prenaient ensemble leurs repas en silence. 

Mosteiro dos Jerónimos - réfectoire

L’Église Sainte-Marie-des-Hiéronymites

Comme le reste du complexe des Hiéronymites, l’Église Sainte-Marie mêle diverses influences architecturales, notamment les styles gothique, baroque, manuélin et maniériste. 

Le portail ouest, abrité par un porche datant du 19ème siècle, est l’œuvre de Nicolas Chantereine, sculpteur d’origine française devenu célèbre pour sa contribution au patrimoine architectural portugais.  

Une fois la porte passée, faites halte à l’entrée de l’église pour jeter un coup d’œil aux deux tombeaux richement ornés situés de part et d’autre de l’allée centrale : ce sont les sépultures de Vasco de Gama — célébrissime navigateur portugais  –  et Luís Vaz de Camões — un poète portugais emblématique ayant vécu au 16ème siècle. 

Conçue comme une gigantesque halle, l’Église Sainte-Marie-des-Hiéronymites se distingue aussi par ses 6 interminables colonnes manuélines soutenant la vaste voûte : en un mot, impressionnant ! 

Parmi les autres éléments méritant le coup d’œil : 

  • Les tombeaux royaux situés dans les bras du transept et dans le chœur de l’église
  • Le tabernacle en argent datant de la première moitié du 17ème siècle

Le Musée de la Marine et le Musée national d’archéologie

L’aile ouest du Monastère des Hiéronymites, construite plus tardivement, abrite aujourd’hui deux musées : le Musée de la Marine et le Musée national d’archéologie. 

Le Musée de la Marine
Le musée expose une large collection de maquettes, de petites embarcations et de cartes en tout genre. Des expositions interactives invitent aussi les visiteurs à plonger au cœur des grandes navigations portugaises. 

Musée national d’archéologie
Fondé au 19ème siècle, il rassemble la plus grande collection archéologique du Portugal et expose des objets datant du Paléolithique au Moyen-Âge. Rien d’incontournable cela dit et le Capitaine vous conseille de vous abstenir si vous ne restez que peu de temps à Lisbonne.

💡 Bon à savoir : l’entrée dans chacun de ces deux musées est gratuite le matin du 1er dimanche du mois. 

Infos pratiques

Se rendre au Monastère des Hiéronymites à Belém

Pour visiter le Mosteiro dos Jerónimos, cap sur le quartier de Belém, à l’ouest de la capitale. Pour vous rendre sur place depuis le centre de la capitale, les options ne manquent pas : 

  • Train : Linha de Cascais (Ligne de Cascais) jusqu’à la gare de Belém puis marcher 15 min
  • Bus : lignes 728, 729 et 714
  • Tramway : Linha 15E (Ligne 15E) jusqu’à l’arrêt Mosteiro dos Jerónimos

👍 Bon plan 👍

Les bus touristiques à arrêts multiples font également halte à proximité du Monastère. Ces derniers sont très pratiques pour sillonner la capitale à la découverte de ses monuments emblématiques, en particulier si vous voulez éviter de faire des kilomètres à pied ou si vous voyagez avec des enfants.

L’audioguide (disponible dans plusieurs langues, dont le Français) est inclus dans le billet et permet de profiter de commentaires et d’anecdotes en tout genre tout au long du parcours !

Horaires du Monastère des Hiéronymites

Les horaires du Monastère des Hiéronymites varient selon la saison : 

  • D’octobre à avril : du mardi au dimanche de 10h à 17h30 | fermeture de la billetterie à 17h 
  • De mai à septembre : de 10h à 18h30 | fermeture de la billetterie à 18h

Le Monastère est fermé certains jours fériés : 1er janvier, dimanche de Pâques, 1er mai et 13 juin. 

Combien de temps faut-il prévoir pour visiter le Monastère des Hiéronymites ? 

Comptez environ 1 heure pour visiter le Monastère des Hiéronymites ainsi que l’Église Sainte-Marie-des-Hiéronymites. 

Billets pour le Monastère des Hiéronymites

L’entrée au Mosteiro dos Jerónimos est au prix de 10 euros en tarif plein (l’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans). 

⚠️ Attention ! Le Monastère est l’une des attractions les plus prisées de la capitale portugaise et les files d’attente à l’entrée du monument peuvent être véritablement interminables. C’est pourquoi le Capitaine Ulysse ne peut que vous recommander très très chaudement de réserver un billet coupe-file à l’avance !

👉 Billets coupe-file pour le Monastère des Hiéronymites

Powered by GetYourGuide

👍 Bon plan 👍

L’accès au Monastère des Hiéronymites est aussi inclus dans la Lisboa Card. 

Elle inclut l’accès illimité aux transports en commun de la ville ainsi que l’entrée dans 39 attractions touristiques, dont le Monastère des Hiéronymites, la Tour de Belém, le Musée National de l’Azulejo ou encore l’ascenseur de Santa Justa. 

👉 Réserver votre Lisboa Card

👍 Gagnez du temps ! Réservez vos visites & activités à l’avance !

😴 Dénichez votre hébergement à Lisbonne !

 

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *