• Menu
  • Menu
Churchill War Rooms

Les Churchill War Rooms : le bunker secret de Winston Churchill

Accueil » Europe » Europe de l'Ouest » Royaume-Uni » Londres » Les Churchill War Rooms : le bunker secret de Winston Churchill
0
(0)

Au cœur de Westminster, à quelques pas de Downing Street, les Churchill War Rooms invitent les visiteurs à voyager à travers l’histoire à la découverte du bunker secret où Winston Churchill installa son poste de commandement pendant la Seconde Guerre mondiale.


Hébergement, vols, activités, city pass…
Retrouvez toutes les suggestions du Capitaine dans la rubrique
Les bons plans du Capitaine Ulysse à la toute fin de l’article !

Petite histoire des Churchill War Rooms

Le bunker avant la guerre

À la fin des années 1930, le besoin de construire à Londres un QG souterrain secret où les pouvoirs politiques et militaires pourraient se réfugier si la guerre venait à être déclarée se fait de plus en plus pressant.

Entamée en 1938, la construction du poste de commandement secret, situé sous le bâtiment du Trésor britannique, dans le quartier de Whitehall, s’achève le 27 août 1939, une semaine avant que la Grande-Bretagne ne déclare la guerre à l’Allemagne.

😍 Les activités incontournables à Londres 😍

Le bunker de Churchill pendant la guerre

En octobre 1939, le Premier ministre Neville Chamberlain tient le premier conseil de guerre dans les War Rooms. Suite à son élection en mai 1940, Churchill, désormais Premier ministre, investit les War Rooms pour y diriger l’effort de guerre à l’abri des bombardements allemands.

La même année, pendant le Blitz de Londres, les murs sont renforcés à l’aide de béton (certains mesurent d’ailleurs jusqu’à 1,50 mètre d’épaisseur !), puis les infrastructures sont agrandies l’année suivante pour accueillir de nouveaux bureaux et dortoirs.

Si Churchill dispose de sa propre chambre à coucher dans les War Rooms, il n’y dort que rarement pendant la guerre et préfère rentrer au 10 Downing Street.

En août 1945, la capitulation japonaise marque la fin de la guerre : les Churchill War Rooms sont fermées et Churchill et ses conseillers reprennent enfin leurs quartiers en plein jour !

Les Churchill War Rooms après la guerre

Trois ans après la fin de la guerre, les Churchill War Rooms deviennent un monument national. Mais ce n’est que bien plus tard, en 1984, que le bunker de Churchill est ouvert au public.

Churchill War Rooms

Visiter les Churchill War Rooms

Les Churchill War Rooms sont divisées en deux espaces distincts :

  • Les Cabinet War Rooms et le Bunker de Churchill, invitant les visiteurs à explorer une partie des salles — préservées dans le même état qu’au lendemain de la guerre — où Churchill et ses conseillers ont mené l’effort de guerre à l’abri des regards
  • Le Churchill Museum, retraçant la vie mouvementée de celui que certains vont jusqu’à surnommer « le plus grand des Britanniques » : Sir Winston Churchill

Les Cabinet War Rooms, les salles du conseil de guerre

Les Cabinet War Rooms comptent une trentaine de salles proposant de remonter le temps à la découverte du quotidien de Winston Churchill et ses conseillers pendant la Seconde Guerre mondiale.

Parmi elles, certaines salles sont tout particulièrement marquantes et méritent bien qu’on s’y attarde un peu.

Cabinet War Room 

C’est dans cette « salle du cabinet de guerre » qu’eurent lieu 115 réunions stratégiques entre 1940 et 1945. En la découvrant au lendemain de son élection, Churchill aurait même déclaré : « c’est la salle à partir de laquelle je dirigerai la guerre ».

Churchill War Rooms - Map Room

Map Room

La Map Room (« salle des cartes » en français) est l’une des salles les plus incontournables des Churchill War Rooms.

C’est dans cette pièce que des officiers de l’armée britannique suivaient à toute heure du jour et de la nuit l’avancée de la guerre dans le monde entier pour fournir des rapports détaillés à Churchill, mais aussi au roi et aux chefs d’état-major.

Les cartes que les visiteurs peuvent aujourd’hui y découvrir sont authentiques et n’ont pas été touchées depuis la capitulation de l’armée japonaise marquant la fin de la guerre en 1945.

Transatlantic Telephone Room

Si cette petite salle ne paye pas de mine à première vue (elle est installée dans un ancien placard à balais !), elle a en fait joué un rôle de la première importance pendant la Seconde Guerre mondiale.

La Transatlantic Telephone Room (« salle du téléphone transatlantique ») permettait en effet à Winston Churchill d’avoir une ligne directe et sécurisée pour contacter son homologue américain Franklin Roosevelt.

Le bunker de Churchill

Le bunker de Churchill invite à explorer les lieux de vie au sein des Churchill War Rooms, dont notamment la chambre à coucher de Winston Churchill, et celle de son épouse, Clémentine Churchill.

À côté de la chambre à coucher du Premier ministre, une petite salle équipée de matériel de radiodiffusion permettait à Churchill de s’adresser à la nation entière dans des allocutions transmises par la BBC. Il y en aura 4 au total, diffusée depuis cette petite pièce, au cours de la guerre.

Churchill War Rooms- Chambre

Le Musée Churchill

Ludique et interactif, le Musée Churchill propose de découvrir la longue vie de l’emblématique Premier ministre britannique, de son enfance à sa mort en janvier 1965 à l’âge de 90 ans.

Discours, correspondance, objets personnels, photographies et films d’archive à l’appui, ce musée moderne et agréable retrace le parcours extraordinaire et mouvementé de Winston Churchill.

‘ We are all worms but I do believe that I am a glow-worm’

‘Nous sommes tous des vers, mais je suis convaincu d’être un ver luisant’

Winston Churchill

Informations pratiques

Accès aux Churchill War Rooms

Pour découvrir les Churchill War Rooms, cap au cœur du district de Westminster, dans le quartier de Whitehall, à quelques pas de Downing Street.

Adresse : Clive Steps, King Charles St, London SW1A 2AQ

Les stations de métro les plus proches sont St James’s Park (lignes Circle et District) et Westminster (lignes Circle, District et Jubilee).

Les Churchill War Rooms sont aussi facilement accessibles en bus touristique à arrêts multiples.

ℹ️ Pour information ℹ️
Bien que souterraines, les Churchill War Rooms sont facilement accessibles aux visiteurs en fauteuil roulant.

Horaires des Churchill War Rooms

Les Churchill War Rooms sont ouvertes tous les jours de l’année (à l’exception des 24, 25 et 26 décembre) de 9h30 à 18h (dernière entrée à 17h).

Le Capitaine Ulysse vous recommande de prévoir au moins une heure et demie pour la visite, plus si vous êtes de grands amateurs d’histoire et voulez prendre votre temps !

Tarifs des Churchill War Rooms

Adultes
16 à 64 ans
23 £
Enfants
5 à 15 ans
11,5 £
Familles #1
1 adulte et jusqu’à 3 enfants
42 £
Familles #2
2 adultes et jusqu’à 6 enfants
60 £
Tarifs réduits
Séniors de plus de 65 ans, étudiants, personnes en situation de handicap
18,4 £

Le prix du billet inclut également un audioguide disponible en anglais, français, allemand, espagnol, italien, néerlandais, hébreu et mandarin.

Billet coupe-file pour les Churchill War Rooms

Les Churchill War Rooms sont victimes de leur succès et la file d’attente à l’entrée peut être désespérément longue !

C’est pourquoi le Capitaine Ulysse vous conseille de vous y prendre à l’avance en réservant un billet coupe-fille sur internet : billet pour les Churchill War Rooms.

👉💵😎 London Pass & London Explorer Pass 😎💵👈
L’accès au Churchill War Rooms est également compris dans le London Pass et le London Explorer Pass. Le Capitaine Ulysse a un petit faible pour le premier, qui donne accès à 80 attractions, dont bon nombre des musées et monuments les plus emblématiques de Londres (la Tour de Londres, le Shard, l’Abbaye de Westminster, le Palais de Kensington, le London Bridge Experience, le Château de Windsor, une croisière sur la Tamise, une journée de visite en bus à arrêts multiples…) : un investissement vite rentabilisé si vous passez quelques jours dans la capitale anglaise !

Pour les admirateurs de Churchill

Si la visite des Churchill War Rooms ne suffit pas à satisfaire votre curiosité et que voulez en savoir encore plus sur l’emblématique Premier ministre, pourquoi ne pas opter pour une visite guidée ?

Le Capitaine Ulysse vous en recommande une en particulier : visite guidée du quartier de Westminster et des Churchill War Rooms.

Et pour les amateurs d’histoire les plus passionnés, sachez qu’il existe également une excursion au départ de Londres à la découverte de la maison de Churchill dans le Kent : Chartwell House : visite de la demeure de Winston Churchill.

Logo bons plans du capitaine
Hébergement
logo hotel

Pour réserver votre hébergement à Londres, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking. Des auberges de jeunesse aux hôtels de luxe, tout y est. Si votre budget est limité, le Capitaine vous conseille de regarder du côté des quartiers de Paddington et Kensington : les tarifs y sont généralement meilleur marché que dans l’hyper-centre et la localisation est plutôt pratique. Si votre budget est moins serré, le Park Plaza London Riverbank est une option intéressante. Enfin, si vous voulez vous faire plaisir, le Capitaine vous recommande sans hésiter le Goring : une adresse emblématique et prestigieuse en plein coeur de la capitale.

Activités
logo activités

Pour vos visites et activités à Londres, pensez à GetYourGuide. Billets coupe-files, croisières, visites guidées, activités insolites… Vous y trouverez sans nul doute votre bonheur ! D’autant plus que Londres est une ville très touristique : pour éviter de perdre un temps précieux dans des fils d’attente, mieux vaut réserver ses visites à l’avance !

Citypass
logo citypass

Si vous passez quelques jours dans la capitale, le Capitaine Ulysse vous recommande d’investir dans un city pass qui donne accès aux monuments et attractions les plus emblématiques de la capitale. Il en existe deux : le London Explorer Pass et le London Pass (qui inclut en plus une journée de trajets illimités en bus à arrêts multiples). Les gros plus de ces pass : les réductions et les accès coupe-files.

Transferts
logo transferts

Londres est une ville tentaculaire et les aéroports sont situés en dehors de la capitale. Pour vous faciliter la vie, il est possible de réserver à l’avance un transfert jusqu’à votre hôtel. Une voiture vous attendra à l’aéroport à votre arrivée. Pour en savoir plus, c’est ici.

Transports sur place
logo transport

Compte tenu de l’étendu de la capitale londonienne, difficile de couper aux transports en commun. La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont plutôt pratiques et faciles à naviguer. Pour éviter d’avoir à acheter des tickets au coup par coup, il est possible de réserver un pass transport illimité sur internet. Il est aussi possible d’opter pour un bus à arrêts multiples (avec audioguide) qui dessert les principaux sites et monuments de la ville.

Vols, trains, bus
logo vol

Pour se rendre à Londres, les options ne manquent pas : avion, bus, train ou encore ferry. Pour vos vols, le Capitaine vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner : il vous permettra de trouver les meilleurs prix aux dates qui vous intéressent. Si vous êtes flexibles, il vous permettra même de comparer les prix sur plusieurs semaines afin de trouver LE bon plan. Londres est aussi une ville facilement accessible en train et en bus. Pour réserver vos trajets, nous vous conseillons chaudement le site Trainline qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus, dont l’Eurostar.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Churchill War Rooms - Pinterest

Crédits
Wikimedia Commons

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *