• Menu
  • Menu
Monument à Victor-Emmanuel II - Rome

Le Monument à Victor-Emmanuel II (il Vittoriano) à Rome : un colosse de marbre blanc

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Italie » Rome » Le Monument à Victor-Emmanuel II (il Vittoriano) à Rome : un colosse de marbre blanc
0
(0)

Niché sur la Piazza Venezia, à l’extrémité de la Via del Corso, le Monument à Victor-Emmanuel II – le Monumento nazionale a Vittorio Emanuele II en italien – est un gigantesque édifice néo-classique célébrant l’unification de l’Italie sous l’égide de son premier roi : le légendaire Victor-Emmanuel II.

Suivez le guide, le Capitaine Ulysse vous emmène à la découverte d’Il Vittoriano !

💡 Le bon plan 💡
Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Rome ? Le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement cette visite guidée gratuite de la ville (en anglais). À vous de choisir le pourboire que vous voulez laisser au guide !

Petite histoire du Monument à Victor-Emmanuel II

Construit pour célébrer le cinquantenaire de l’unification de l’Italie, le Monument à Victor-Emmanuel II – aussi appelé Vittoriano, Palais Imperial ou Altare della Patria (Autel de la Patrie) – est édifié entre 1885 et 1927 (mais inauguré en 1911) selon les plans de l’architecte italien Giuseppe Sacconi.

Si le Monument à Victor-Emmanuel II est aujourd’hui considéré comme l’un des symboles de la capitale italienne, il n’a pas toujours fait l’unanimité parmi les Romains, et ce pour plusieurs raisons !

D’abord, c’est tout un quartier médiéval qui a dû être détruit pour ménager de la place pour ce géant de marbre. Et le style de l’édifice n’est pas exactement du goût des habitants ! Ces derniers lui reprochent en effet ses dimensions monumentales et son esthétique chargée qui se marie bien mal, selon eux, avec les bâtiments du centre historique de Rome. C’est la raison pour laquelle il Vittoriano se retrouve affublé de plusieurs surnoms assez peu flatteurs : la « machine à écrire », la « pièce montée », le « lavabo » ou encore le « dentier »…

🇮🇹  Le Risorgimento, l’unification de l’Italie  🇮🇹
Dans la 2ème moitié du 19ème siècle, Victor Emmanuel II, Duc de Savoie, roi du Piémont-Sardaigne, prince de Piémont et comte de Nice s’oppose à l’Empire d’Autriche et unifie peu à peu la plupart des régions italiennes. Il est proclamé Roi du Royaume d’Italie en 1861, avant de parachever l’unification du pays en annexant Rome, alors capitale des États pontificaux, en 1870.
Cette période de l’histoire italienne est communément connue sous le nom de Risorgimento.

Monument à Victor-Emmanuel II - Rome

Visiter le Monument à Victor-Emmanuel II

L’architecture du monument

Une chose est certaine : vous n’aurez aucun mal à repérer le Vittoriano ! Large de 140 mètres et haute de 70 mètres (pour une superficie totale de 17 550 m²), la silhouette immaculée du monument – construit en marbre blanc de Brescia et en travertin – ne se laisse pas oublier !

Édifié dans un style néo-classique mâtiné d’éclectisme, le Monument à Victor-Emmanuel II se distingue par son architecture pour le moins foisonnante, à tel point qu’il peut être un peu difficile de savoir où donner de la tête ! Pour vous aider à y voir plus clair, voici une petite liste des éléments à ne pas manquer :

  • La statue équestre de Victor-Emmanuel II : située en haut des grands escaliers en marbre, sur le devant de l’édifice, cette immense statue en bronze, haute de 12 mètres, est l’œuvre du sculpteur Enrico Charadia.
  • L’autel de la Patrie : rendant hommage aux soldats tombés lors de la Grande Guerre, cet autel abrite la Tombe du Soldat inconnu sur laquelle brule une flamme éternelle surveillée par deux gardes à toute heure du jour et de la nuit.
  • Les statues de Minerve représentée en Victoire (Athéna Niké) conduisant un quadrige : ces deux statues en bronze situées au sommet de l’édifice sont des allégories de l’Unité et de la Liberté.
  • Les bas-reliefs : réalisés par Eugenio Maccagnani, ils représentent les capitales des anciens états italiens.
  • Le portique : long de 72 mètres, il est soutenu par 16 colonnes corinthiennes hautes de 15 mètres chacune.
  • Les sculptures du fronton : ces 16 sculptures font référence aux 16 régions italiennes au moment de l’unification du pays (l’Italie compte aujourd’hui 20 régions).
  • Les fontaines de part et d’autre du monument : ces deux fontaines représentent les mers bordant les côtes italiennes, la mer Adriatique et la mer Tyrrhénienne.
Il Vittoriano - Monument à Victor-Emmanuel II

Le Musée du Risorgimento

Le Monument à Victor Emmanuel II abrite également le Musée du Risorgimento. Ce dernier retrace l’histoire de l’unification italienne au moyen de divers objets et documents historiques : drapeaux, archives, armes…

Ce musée est à destination d’un public italien plutôt que des visiteurs étrangers, mais rien ne vous empêche d’y faire un petit tour si vous avez du temps. Cela dit, il ne fait vraiment pas partie des musées incontournables de la capitale italienne.

La terrasse panoramique du Monument à Victor-Emmanuel II

Perchée 70 mètres au-dessus du sol, au niveau des deux statues en bronze d’Athéna, la terrasse panoramique du Monument à Victor-Emmanuel II offre une vue imprenable sur Rome. Un ascenseur panoramique en verre (payant) mène au sommet.

Vue depuis la terrasse du Monument à Victor-Emmnauel II

Informations pratiques

Accès

Le Monument à Victor Emmanuel II est situé sur la Piazza Venezia, face au Palazzo Venezia. De nombreux bus (40, 46, 63, 70, 81, 83, 87…) marquent l’arrêt sur la place. La station de métro la plus proche est la station Colosseo, sur la ligne B, située à 1km à pied environ. Les bus touristiques à arrêts multiples font également halte dans les environs.

Horaires

Le Vittoriano est ouvert tous les jours de 9h30 à 19h30 (dernier accès à l’ascenseur panoramique à 18h45).

Tarifs

L’accès au monument est gratuit. Il vous faudra en revanche payer 10 € pour emprunter l’ascenseur panoramique (2 € en tarif réduit / gratuit pour les jeunes de moins de 18 ans et les visiteurs en situation de handicap).

L’entrée du Musée du Risorgimento est au prix de 5 € en tarif plein (2,50 € en tarif réduit).

💡 Pour information 💡
Sachez que l’accès illimité aux transports publics est inclus dans l’Omnia Card. Pour en savoir plus, c’est ici.

Crédits
Flickr | Unsplash

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *