• Menu
  • Menu
église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - Budapest

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár (l’église Matthias) à Budapest

Accueil » Europe » Europe de l'Est » Hongrie » Budapest » L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár (l’église Matthias) à Budapest
0
(0)

Dans la vieille ville de Buda, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár, plus couramment appelée « église Matthias », est l’un des monuments les plus incontournables de Budapest !

En route, moussaillons : préparez-vous à en prendre plein les mirettes !   


Hébergement, vols, activités, citypass… 
Retrouvez toutes les suggestions du Capitaine dans la rubrique
Les bons plan du Capitaine Ulysse à la toute fin de l’article !

Petite histoire de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár

En presque 800 ans d’histoire, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár a vu passer la ville tour à tour entre les mains des rois hongrois, de l’empire ottoman et de l’Autriche voisine. Elle a été le témoin de l’avènement d’une ribambelle de monarques et subit d’innombrables modifications.

Voici une petite chronologie pour vous aider à y voir plus clair :

église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - tympan
  • 11ème siècle : deux siècles avant la construction de l’église, un sanctuaire catholique aurait été créé sur son futur emplacement sous le règne d’Étienne Ier, fondateur du Royaume de Hongrie.
  • 1255 : début de la construction de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár sous le règne du roi Béla IV.
  • 1279 : l’église est consacrée plus de 20 ans après le début des travaux.
  • Fin du 14ème siècle – début du 15ème siècle : l’église est agrandie sous le règne du roi Louis le Grand, puis à nouveau sous celui du roi Sigismond de Luxembourg après que le clocher se soit effondré.
  • Fin du 15ème siècle : le mythique roi hongrois Matthias Corvin (Mátyás) fait agrandir et embellir l’édifice. Les travaux incluent la construction d’un nouveau clocher, baptisé Tour Matthias en l’honneur du souverain. Ce dernier célèbre à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár ses deux mariages.
  • Début du 16ème siècle – fin du 17ème siècle : après une première attaque contre Budapest en 1526, l’Empire ottoman prend le contrôle de la capitale en 1541. L’église Matthias est alors transformée en mosquée et vidée de tout objet liturgique associé au catholicisme ; une statue de la Vierge est emmurée faute de pouvoir être déplacée.
  • 1686 : les troupes d’Eugène de Savoie, commandant en chef des armées du Saint-Empire romain germanique, vainquent les occupants ottomans et prennent le contrôle de Budapest. La légende veut que le jour de la victoire de l’armée chrétienne, le mur dissimulant la statue de la Vierge dans l’église Matthias se soit effondré : ce signe, appelé par les chrétiens « Miracle de Buda », aurait contribué à décourager les soldats ottomans.
  • Fin du 17ème siècle – début du 18ème siècle : la reconstruction de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár, considérablement endommagée, est confiée à une communauté de jésuites. Ces derniers bâtissent également autour de l’édifice un collège et un séminaire.
  • 1867 : le roi François-Joseph Ier et son épouse, la mythique Princesse Sissi (de son vrai nom Élisabeth de Wittelsbach), sont couronnés dans l’église Matthias.
  • 1873-1896 : le roi François-Joseph Ier ordonne la rénovation complète de l’église et confie les travaux à l’architecte Frigyes Schulek. Ce dernier harmonise le style de l’édifice et lui donne une allure résolument néo-gothique.
  • Seconde Guerre mondiale : l’église subit de sérieux dégâts.
  • 1950 – 1970 : les autorités communistes, qui avaient pourtant fermé l’église à la fin de la guerre, décident finalement de la rénover.

🧐 L’église aux 3 noms 🧐
Attention à ne pas vous emmêler les pinceaux ! L’église n’a pas un… pas deux… mais trois noms au total !
– l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár (en hongrois, Budavári Nagyboldogasszony-templom)
– l’église du couronnement de Budavár (Budavári Koronázó Főtemplom)
– l’église Matthias (Mátyás-templom)

église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - façade

Visiter l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár (l’église Matthias)

L’extérieur de l’église

Malgré les innombrables changements (destructions, rénovations, agrandissements…) subis par l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár au fil des siècles, sa silhouette demeure étonnamment harmonieuse grâce au grand remaniement opéré par Frigyes Schulek au 19ème siècle.

La façade de l’église, flanquée des tours Béla et Mátyás, est résolument néo-gothique avec ses gargouilles, ses grandes fenêtres et sa flèche inspirée du gothique flamboyant. Sa rosace, fidèle elle aussi à l’esthétique gothique, et le portail principal, couronné d’un bas-relief réalisé au 19ème siècle par l’artiste Lajos Lantai, valent vraiment le coup d’œil.

Les toits sont quant à eux recouverts de magnifiques tuiles vernissées formant des motifs colorés, rappelant un peu les toits bourguignons, comme aux Hospices de Beaune.

église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - extérieur

L’intérieur de l’église

Bien que très homogène lui aussi, l’intérieur de l’église laisse entrevoir sa longue histoire. La partie inférieure ainsi est caractéristique du style roman, alors que la partie supérieure est distinctement gothique.

Lors de votre visite, ne manquez pas :

  • la crypte néo-romane, datant du 19ème siècle ;
  • les fresques du peintre Károly Lotz dans la chapelle Saint-Ladislas ;
  • les gisants du roi Béla III et de la reine Anne de Chastillon dans la chapelle de la Trinité ;
  • les vitraux réalisés par Bertalan Székely, Frigyes Schulek et Károly Lotz, visibles au sud de l’église ;
  • le portail gothique du 14ème siècle, dans le bras sud du transept ;
  • la chaire richement sculptée ;
  • le maître-autel, imaginé par Frigyes Schulek sur le modèle des triptyques gothiques.
église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - intérieur

Concerts à l’église Matthias

Comme à la Basilique Saint-Étienne de Pest, des concerts de musique classique sont organisés à l’église Matthias.

C’est une occasion idéale de découvrir la capitale hongroise sous un nouveau jour et de profiter de l’incroyable acoustique de l’église.

👉 Pour en savoir plus : concert de musique classique dans l’église Matthias

Informations pratiques

Se rendre à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár (l’église Matthias)

Au cœur de la vieille ville de Buda, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár se situe à deux pas du Bastion des pêcheurs et du Château de Buda.

Les transports en commun les plus proches sont :

  • funiculaire
  • bus : station Szentháromság tér (lignes 16, 16A et 116)

Les bus touristiques à arrêts multiples font aussi halte à proximité de l’église Matthias. Ces derniers sont très pratiques pour circuler entre les grands sites et monuments de la ville tout en profitant de la vue !

Horaires

L’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár est ouverte aux visites :

  • en semaine (lundi – vendredi) de 9h à 17h
  • le samedi, de 9h à 12h
  • le dimanche, de 13h à 17h.

Tarifs

L’accès à l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Budavár est payant. Les billets d’entrée sont au prix de :

Tarif plein1800 forints
Tarif réduit
Enfants de plus de 6 ans + étudiants + visiteurs de plus de 60 ans
1200 forints
Gratuité
Enfants de moins de 6 ans
Gratuit
Logo bons plans du capitaine
Hébergement
logo hotel

Pour réserver votre hébergement à Budapest, le Capitaine Ulysse recommande chaudement le site Booking, qui propose un très large choix d’hôtels, d’auberges et d’appartements dans la capitale hongroise. Pour les petits budgets, le Capitaine recommande particulièrement l’auberge Avenue Hostel. Pour les budgets intermédiaires, le Capitaine conseille trois appart’hôtels en particulier : Hedonist Lodge, Dolce Vita Rumbach et Tempo Life Apartman. Enfin, si vous voulez vous faire plaisir avec un très bel hôtel, pourquoi ne pas regarder du côté de l’Hotel Moments Budapest ?

Activités
logo activités

Côté visites et activités, le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un tour sur les sites GetYourGuide, Tiqets et Civitatis. Visites guidées, croisières, billets coupe-files, activités insolites… vous devriez amplement y trouver votre bonheur.

Citypass
logo citypass

Si vous restez plusieurs jours à Budapest, il peut être intéressant d’investir dans la Budapest Card : elle inclut l’accès aux transports publics, l’entrée aux Thermes Lukacs, deux visites guidées, l’entrée dans 17 musées ainsi que de nombreuses réductions.

Transferts
logo transferts

L’aéroport de Budapest est situé à une grosse vingtaine de kilomètres de la ville. Si vous voulez arriver en toute sérénité, il est possible de réserver votre transfert depuis l’aéroport à l’avance. Une voiture vous attendra pour vous amener directement à votre hébergement dans la capitale. Pour en savoir plus : transfert partagé ou transfert privé.

Transports sur place
logo transport

La ville de Budapest possède un système de transport public très complet : métro, bus, tram et même ferry. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi opter pour un bus à arrêts multiples qui fait le tour des sites et monuments les plus emblématiques de la capitale (audioguide inclus). Si vous êtes amateurs d’expériences insolites, il est aussi possible d’explorer la ville à bord d’une jeep russe ou d’une Trabant.

Vol
logo vol

Pour réserver vos vols pour Budapest, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner. Vous pourrez trouver les meilleurs prix à vos dates, ou utiliser l’option « dates flexibles » pour dégoter LE bon plan !

Cet article vous a plu ? Épinglez-le ! 📌

église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár (l’église Matthias) - Budapest - Pinterest

Crédits
Pixabay | Unsplash

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *