• Menu
  • Menu
Campanile de Saint Marc - Venise

Le Campanile de Saint-Marc à Venise : le « patron de la maison »

Accueil » Europe » Le Campanile de Saint-Marc à Venise : le « patron de la maison »
0
(0)

Surnommé « El parón de casa » (« le patron de la maison »), le Campanile de Saint-Marc veille sur Venise depuis le IXème siècle. En route, le Capitaine Ulysse vous emmène à la découverte de ce monument emblématique de la Sérénissime ! 👉

 ⚓
Hébergement, vols, activités, citypass… 
Retrouvez toutes les suggestions du Capitaine dans la rubrique
Les bons plan du Capitaine Ulysse à la toute fin de l’article !

Avant tout, un peu d’histoire

Le premier Campanile de Saint-Marc

En 888, la construction d’une première tour de guet commence sur les fondations d’un édifice romain. Mais en 1080, l’édifice s’effondre. Le doge de Venise, Domenico Selvio, décide alors de construire une nouvelle tour campanaire quelques mètres plus loin, à l’emplacement de l’actuel Campanile de Saint-Marc.

Achevée au XIIème siècle, la tour culmine à 98,5 mètres — c’est l’édifice le plus haut de la ville de Venise — et joue tout à la fois le rôle de phare et de tour de garde.

Endommagé par un incendie en 1489 puis un tremblement de terre en 1511, le Campanile de Saint-Marc subit de multiples modifications au cours des siècles qui suivent sa construction. Il prend au XVIème siècle l’apparence qu’on lui connaît aujourd’hui, bien qu’il soit par la suite restauré à de nombreuses reprises en raison de plusieurs incendies, jusqu’à ce qu’il soit équipé en 1776 d’un paratonnerre.  

Galilée et le Campanile de Saint-Marc

Au XVIème siècle, Galilée se sert du Campanile de Saint-Marc pour les observations qui le conduiront à imaginer sa lunette astronomique. Il en fait d’ailleurs une démonstration au sommet de la tour.

😍 Les activités incontournables à Venise 😍

L’effondrement du Campanile de Saint-Marc

En 1902, des fissures apparaissent sur le campanile et les autorités définissent un périmètre de sécurité autour de la tour. Le 14 juillet 1902, à 10h du matin, le Campanile de Saint-Marc s’effondre sur lui-même. Miraculeusement, aucune victime n’est à déplorer (hormis le chat du gardien…) et la Basilique Saint-Marc, située à quelques mètres de là, ne subit pas le moindre dégât.

Le nouveau Campanile de Saint-Marc

Le soir même de l’accident, le Conseil communal de la ville de Venise entérine la construction d’un nouveau campanile à l’identique. Les travaux commencent moins d’un an plus tard et la nouvelle tour campanaire est achevée en mars 1912, presque 10 ans après l’effondrement du précédent campanile. Les Vénitiens surnomment d’ailleurs ce nouvel édifice com’era dov’era (« comme il était, où il était »).

Oyez, oyez matelots !
Pour retrouver tout les conseils du Capitaine Ulysse sur les sites et monuments incontournables de la Cité des Doges, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à son article complet : Que voir et que faire à Venise ?

Le saviez-vous ?

Il existe 3 répliques du Campanile de Saint-Marc à travers le monde :

  • une à Las Vegas, construite dans les années 1990
  • une au Walt Disney World Resort de Floride
  • une à Manille, aux Philippines
Campanile de Saint-Marc Venise

Visiter le Campanile de Saint-Marc

L’extérieur du Campanile de Saint-Marc

Si vous avez le vertige, mieux vaut vous contenter d’admirer le campanile depuis la Place Saint-Marc !

De forme carrée, le Campanile de Saint-Marc mesure 98 mètres de hauteur sur 12 mètres de large. La base de la tour, haute de 50 mètres, est surmontée d’un espace ouvert dans lequel se trouvent les cloches du campanile, puis d’un cube plein sur lequel figurent des lions et des allégories de Venise, et enfin de la flèche au sommet de laquelle trône une girouette en or représentant l’Angle Gabriel.

 Le Campanile de Saint-Marc compte 5 cloches, dont chacune joue un rôle bien précis :

  • la Marangona annonce le début et la fin de la journée de travail
  • la Nona sonne midi
  • La Trotteria signale aux membres du Grand Conseil qu’ils doivent se réunir
  • La Mezza Terza annonce une séance du Sénat
  • La Malefico annonce une exécution capitale
Campanile de Saint Marc - Venise

La vue depuis le sommet du Campanile de Saint-Marc

Un ascenseur mène à un observatoire situé au sommet du Campanile de Saint-Marc. De là, la vue sur la Sérénissime est absolument imprenable ! Par temps clair, il est même possible de distinguer certaines îles de la lagune, parmi lesquelles Murano.    

Informations pratiques

Accès au Campanile de Saint-Marc

Le campanile est situé (sans surprise) sur la Place Saint-Marc, à deux pas de la Basilique Saint-Marc et du Palais des Doges.

Les stations de vaporetto les plus proches sont San Zaccaria et San Marco. Elles sont desservies par les lignes 1, 2, 41, 42, 51, 52, N et LN.

Horaires du Campanile de Saint-Marc

Le Campanile Saint-Marc est ouvert tous les jours, mais les horaires varient selon les périodes de l’année :

  • du 16 avril au 31 octobre : 8h30-21h
  • du 1er novembre au 31 mars : 9h30-17h30
  • du 1er avril au 15 avril : 9h-17h

Tarifs du Campanile de Saint-Marc

Pour monter au sommet du Campanile de Saint-Marc, comptez 8 € pour un billet en tarif plein, 4 € pour un billet en tarif réduit (étudiants…).

Visite guidée et billets coupe-files

Si vous êtes curieux d’en apprendre plus sur Venise et voulez éviter la file d’attente (qui peut être interminable) à l’entrée du Campanile de Saint-Marc, le Capitaine Ulysse vous conseille d’opter pour une visite privée des principaux monuments des alentours de la Place Saint-Marc incluant un accès coupe-file au Campanile (disponible en français).

Logo bons plans du capitaine
Hébergement
logo hotel

Venise est une ville très touristique et les hébergements ne manquent pas, mais ils sont en règle générale plutôt couteux. Si votre budget est serré, le Capitaine Ulysse vous suggère plutôt de loger à Mestre, en dehors de la ville. Les hébergements y sont bien plus abordables et des bus rejoignent Venise très régulièrement. Pour en savoir plus, c’est ici. Pour les budgets intermédiaires, le Capitaine Ulysse recommande très chaudement l’Hotel Le Isole : très bien placé à quelques pas de la Place Saint-Marc, ce bel hôtel dispose de chambres spacieuses et élégantes et propose un très bon petit-déjeuner. Enfin, si vous voulez vous faire un vrai plaisir à Venise, alors le Capitaine Ulysse vous conseille mille fois l’Hôtel Londra Palace : un vrai bijou niché dans un palais vénitien sur la Riva degli Schiavoni.

Activités
logo activités

Billets coupe-files, visites guidées, tours en gondole, excursions… À Venise les activités ne manquent pas. Victime de son succès, la ville est prise d’assaut par les touristes : le Capitaine Ulysse vous recommande donc de réserver vos activités à l’avance et d’opter pour des billets coupe-files histoire de gagner du temps. Pour ce faire, le Capitaine vous recommande chaudement les sites internet Musement et Tiqets, spécialistes de la réservation d’activités touristiques : vous devriez amplement y trouver votre bonheur.

Croisière
logo croisières

Qui dit Venise dit gondole et vaporetto. En marin accompli, le Capitaine Ulysse ne peut que vous recommander de vous offrir une balade en bateau sur les canaux vénitiens. Mais attention aux arnaques : bon nombre de gondoliers n’hésitent pas à gonfler les prix ! C’est pourquoi le Capitaine vous conseille plutôt de réserver votre activité sur un site digne de confiance : ici ou ici.

Citypass
logo citypass

Si vous comptez écumer les sites touristiques de Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour un Citypass, donnant accès à une sélection des sites et monuments les plus incontournables de la ville. Il en existe de plusieurs sortes selon vos besoins et vos envies. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Transferts
logo transferts

Pour rejoindre Venise depuis l’aéroport, trois options : le bus, le vaporetto (ligne Alilaguna Arancio de couleur orange), le taxi ou le bateau-taxi. À vous de choisir l’option qui vous convient le mieux ! 🙂 Sachez cependant que le centre historique est piéton, et que les bus et taxis ne sont pas autorisés à y circuler.

Transports sur place
logo transport

Pour explorer Venise, préparez-vous à marcher. Le centre historique n’est en effet pas accessible aux bus ni aux voitures. Le moyen de transport en commun local est le vaporetto : des bateaux circulant sur l’eau et marquant des arrêts dans les principaux points d’intérêt de la ville. Si vous comptez emprunter le vaporetto régulièrement (pour vous déplacer à Venise ou visiter les îles alentour comme Murano et Burano), ou si vous logez à Mestre et devez prendre le bus pour vous rendre à Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour une carte de transports en commun. Vous pouvez d’ores et déjà la réserver ici.

Vols, trains, bus
logo vol

Venise est une ville facilement accessible en avion, en train et en bus. Pour réserver vos billets d’avion, le Capitaine Ulysse vous recommande le comparateur Skyscanner, idéal pour trouver LE bon plan. Si vos dates sont flexibles, vous pouvez aussi comparer les prix sur plusieurs mois pour dégoter les vols les moins chers. Côté train, il est possible de faire le trajet de nuit pour gagner du temps (et de l’argent) ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Trainline qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Le Campanile de Saint-Marc à Venise

Crédits
Ștefan Jurcă

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *