• Menu
  • Menu
Palais des Doges - Venise - cour intérieure

Le Palais des Doges de Venise : un trésor historique au bord de l’eau

Accueil » Europe » Le Palais des Doges de Venise : un trésor historique au bord de l’eau

Avant tout, un peu d’histoire

Qu’est-ce qu’un doge ?

Jusqu’au XIXème siècle, l’Italie n’a rien d’un pays unifié. Le territoire italien est alors divisé en plusieurs royaumes et républiques, à l’image de la République de Venise, du Grand-Duché de Toscane ou encore du Royaume de Sicile.

Dans les Républiques italiennes, le pouvoir est placé entre les mains d’un « doge », un haut-magistrat et chargé d’administrer la ville. Ce haut-fonctionnaire, choisi parmi la noblesse, est désigné à vie (même s’il n’est pas rare qu’il démissionne pour finir ses vieux jours dans un monastère, loin des dangers de la vie politique !)

À Venise, le Doge a de nombreux pouvoirs : décider de la guerre ou de la paix, commander les armées, présider le sénat… Mais il ne dirige pas la Sérénissime seul, et doit faire valider toutes ses décisions par le Conseil des Dix, chargé de veiller à la sûreté de la République.

De 697 à 1797 (date de la conquête de Venise par les armées de Napoléon), 120 doges se succèdent à la tête de la République de Venise.

Palais-des-Doges-Venise-extérieur

Petite histoire du Palais des Doges de Venise

Le Palais des Doges, ou Palais ducal (Palazzo Ducale en italien) tel qu’on le connaît n’est pas le premier palais construit par les doges à Venise. Avant le Xème siècle, un autre palais se tient en effet à l’emplacement du Palais des Doges actuel : loin d’être aussi fastueux, il ressemble plus à un château fort bordé de tours de guet qu’à l’élégant palais que l’on peut admirer aujourd’hui. Cette première résidence des doges est ravagée par un incendie en 976 et il n’en reste malheureusement plus aucune trace.

La construction du Palais des Doges actuel commence en 1340. Au fil des siècles suivants, le palais est agrandi, transformé, restauré et embelli à de multiples reprises pour finalement prendre son apparence actuelle au début du XVIIème siècle.

Les doges dépensent sans compter pour faire de leur palais un symbole de pouvoir et de raffinement : les plus grands maîtres et les meilleurs architectes italiens sont enrôlés pour façonner ce trésor, à l’image de  Pietro Baseggio, Filippo Calendario, Jacobello et Pierpaolo dalle Masegne, Antonio Rizzo, Giovanni Bon, Véronèse ou encore le Tintorret.

😍 Les activités incontournables à Venise 😍

Visiter le Palais des Doges : que voir ? que faire ?

Le Palais des Doges est une véritable merveille architecturale mariant avec brio les styles gothiques et byzantins. Suivez le guide, le Capitaine Ulysse vous emmène à la découverte de ce trésor vénitien !

L’extérieur du Palais des Doges

Première halte avant même de commencer la visite du palais pour admirer ses remarquables façades extérieures.

Les architectes ont réussi un véritable tour de force : la façade ouest, donnant sur la Piazetta San Marco, et la façade sud, donnant sur la lagune, à l’entrée du Grand Canal, sont le fruit d’une technique architecturale délicate, l’inversion des masses. En pratique, la partie inférieure des façades est légère et aérée, avec de grandes ouvertures, tandis que la partie haute est pleine.

Le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un petit détour par le Palais des Doges pour l’admirer à différents moments de la journée. Pourquoi donc ? La couleur de la façade change selon la lumière et prend une couleur plus ou moins rosée selon l’heure de la journée.

Palais des Doges - Venise - façade extérieure

La Porta della Carta

La Porta della Carte (en italien « Porte des papiers »), construite en 1440, est la porte principale du Palais des Doges.

Plusieurs théories expliquent le nom de cette impressionnante porte gothique :

  • C’est là que l’on placardait les édits et avis publics pour que les Vénitiens puissent venir les consulter
  • C’est là qu’officiaient les scribes et les écrivains publics
  • Les archives du palais se trouvaient juste à côté

Si la porte est aujourd’hui connue sous le nom de « Porta della Carta », elle a d’abord été appelée « Porte dorée », car elle était à l’origine couverte de dorures.

Mais malgré ses ornementations délicates et complexes, la porte n’a pas toujours fait l’unanimité dans la Cité des Doges, loin de là ! Pourquoi ? En raison de la statue représentant le doge Francesco Foscari agenouillé face au lion de Saint-Marc. Il était en effet communément interdit aux doges de se prendre pour des rois et de se mettre en avant d’une manière pouvant encourager un quelconque culte de la personnalité. Francesco Foscari fit donc scandale !

La statue du doge que l’on peut admirer aujourd’hui sur la Porta della Carte n’est par ailleurs qu’une copie. L’original fut déplacé en lieu sûr pendant la prise de la ville par les armées napoléoniennes et se trouve à présent dans le musée du palais.

Palais des Doges - Venise - Porta della Carta

La cour intérieure

Si les façades extérieures du Palais des Doges sont étonnamment uniformes pour un édifice ayant subi tant de transformations au fil des siècles, la cour intérieure du palais est en revanche bien plus hétérogène. On y observe un mélange de styles architecturaux divers et variés : gothique, renaissance…

C’est autour de cette cour qu’étaient organisés les différents pouvoirs : la résidence des doges, le siège du gouvernement, le palais de justice et la Basilique Saint-Marc, contre laquelle le Palais des Doges est adossé.  

Palais des Doges - Venise - cour intérieure

L’Escalier des Géants

Conçu par Antonio Rizzo à la fin du XVème siècle, l’Escalier des Géants (« Scala dei Giganti » en italien) est sans aucun doute l’élément le plus frappant et le plus emblématique de la cour intérieure du Palais des Doges.

Cet imposant escalier est surmonté de deux statues réalisées par le sculpteur italien Jacopo Sansovino en 1565 : Mercure (le dieu du commerce) et Neptune (le dieu de la mer).

C’est là, entre ces statues symbolisant la puissance de Venise, qu’avait lieu l’investiture des doges. 

L’Escalier d’Or

Dans le prolongement de l’Escalier des Géants, l’Escalier d’Or (« Scala d’Oro » en italien) mène aux salles institutionnelles.

Achevé en 1559, l’Escalier d’Or est une véritable merveille de style classique, ornée de stucs décorés à la feuille d’or et de fresques peintes par l’artiste italien Giambattista Franco.

Conçu pour impressionner les visiteurs pénétrant dans le Palais des Doges et faire étalage des richesses de Venise, cet escalier était réservé aux invités les plus illustres ainsi qu’aux hauts-dignitaires vénitiens.

La salle du Grand Conseil

Située au 1er étage, la salle du Grand Conseil est l’un des joyaux du Palais des Doges. Ses dimensions monumentales (53 mètres de long, 26 mètres de large et 10 mètres de haut) n’ont d’égales que la richesse de ses ornementations.

Salle du Grand Conseil - Palais des Doges de Venise

C’est dans cette salle, construite au XIVème siècle, que se réunissait le « Grand Conseil », l’assemblée politique rassemblant les nobles vénitiens.

Véritable musée, la Salle du Grand Conseil expose les œuvres de grands maîtres italiens, à l’image de Veronèse et du Tintorret.

Ne manquez pas le Triomphe de Venise, signé Véronèse, et l’immense toile du Paradis réalisée par Le Tintorret.

Les portraits des 76 premiers doges de Venise sont disposés sur les murs de la salle. Mais l’un d’eux n’est pas tout à fait comme les autres… Un grand drap noir est peint là où devrait se trouver le visage du Doge Marino Faliero. Pourquoi ? Marino Faliero fut condamné et exécuté pour trahison après un coup d’état manqué. Sur le drap, on peut d’ailleurs lire la phrase latine suivante : « Hic est locus Marini Faletri decapitati pro criminibus » (« ici se trouve Marino Faliero, décapité pour ses crimes »).

La prison du Palais des Doges et le Pont des Soupirs

Jusqu’au XVIème siècle, le Palais des Doges abritait entre ses murs la prison de la ville de Venise. Celle-ci, située juste sous les toits de plombs, fut surnommée « les plombs ». Il y régnait une atmosphère étouffante : les températures pouvaient atteindre les 50°C.

Au début du XVIIème siècle, une nouvelle prison est construite de l’autre côté du Rio della Canonica. Elle est reliée au Palais des Doges par le célèbre Pont des Soupirs.

 Au contraire de la première prison vénitienne, les cellules de cette seconde prison sont situées aux rez-de-chaussée et en sous-sol, d’où leur surnom : « les puits ». Les prisonniers y souffrent du froid et de l’humidité, sans compter que les cellules sont régulièrement inondées pendant les crues.

Palais des Doges - Pont des Soupirs

Depuis sa construction, un seul prisonnier aurait réussi à s’échapper des prisons du Palais des Doges. Une idée ? Allez, le Capitaine Ulysse vous donne un indice : condamné pour libertinage, athéisme, occultisme et appartenance maçonnique cet homme célèbre aurait selon la légende séduit 142 femmes au total. Eh oui, il s’agit bien de Casanova, qui parvint à s’enfuir en 1755 !

Les coins secrets du Palais des Doges

Tous les jours, à 8h30 et 9h, le Palais des Doges propose une visite un peu spéciale à la découverte des coulisses du palais. Les visiteurs peuvent accéder à des salles du palais secrètes et  généralement interdites au public, comme le grenier où Giacomo Casanova fut retenu prisonnier, mais aussi découvrir des œuvres de Véronèse, du Titien ou encore de Tintoret qui ne sont pas accessibles aux autres visiteurs.  

Pour en savoir plus : Visite secrète des coulisses du Palais des Doges

Informations pratiques

Accès & horaires du Palais des Doges

Le Palais des Doges est situé en plein cœur de Venise, entre la Basilique Saint-Marc, la Place Saint-Marc et la lagune. Les stations de vaporetto San Zaccaria et San Marco sont à quelques pas seulement.

Le Palais des Doges est ouvert tous les jours de la semaine, de 8h30 à 19h. Il est fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

Tarifs du Palais des Doges

Entrée simple

Le billet d’entrée du Palais des Doges donne également accès au Musée Correr, au Musée archéologique national et à la Bibliothèque nationale Marciana.

Il est au prix de 25 € pour les adultes et 13 € pour les enfants de 6 à 14 ans, les étudiants de 15 à 25 ans et les visiteurs de plus de 65 ans. L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 6 ans.

Attention : Venise est une ville très touristique tout au long de l’année et vous risquez de devoir faire la queue assez longuement pour pouvoir accéder au Palais des Doges.

Pour éviter d’attendre, le Capitaine Ulysse vous recommande :

Visite guidée

Pour ne rien manquer des trésors du Palais des Doges et tout savoir sur la riche histoire des lieux, le Capitaine Ulysse vous conseille d’opter pour une visite guidée.

Pour en savoir plus : Billets pour Palais des Doges : coupe-file + visite guidée (42 € – disponible en français)

Et si vous adorez vous aventurer dans les coins normalement interdits au public, ne manquer pas la visite secrète des coulisses du Palais des Doges !


Vous voulez plus d’astuces & de conseils pour visiter Venise ? Cap sur les autres articles du Capitaine Ulysse :

Logo bons plans du capitaine
Hébergement
logo hotel

Venise est une ville très touristique et les hébergements ne manquent pas, mais ils sont en règle générale plutôt couteux. Si votre budget est serré, le Capitaine Ulysse vous suggère plutôt de loger à Mestre, en dehors de la ville. Les hébergements y sont bien plus abordables et des bus rejoignent Venise très régulièrement. Pour en savoir plus, c’est ici. Pour les budgets intermédiaires, le Capitaine Ulysse recommande très chaudement l’Hotel Le Isole : très bien placé à quelques pas de la Place Saint-Marc, ce bel hôtel dispose de chambres spacieuses et élégantes et propose un très bon petit-déjeuner. Enfin, si vous voulez vous faire un vrai plaisir à Venise, alors le Capitaine Ulysse vous conseille mille fois l’Hôtel Londra Palace : un vrai bijou niché dans un palais vénitien sur la Riva degli Schiavoni.

Activités
logo activités

Billets coupe-files, visites guidées, tours en gondole, excursions… À Venise les activités ne manquent pas. Victime de son succès, la ville est prise d’assaut par les touristes : le Capitaine Ulysse vous recommande donc de réserver vos activités à l’avance et d’opter pour des billets coupe-files histoire de gagner du temps. Pour ce faire, le Capitaine vous recommande chaudement les sites internet Musement et Tiqets, spécialistes de la réservation d’activités touristiques : vous devriez amplement y trouver votre bonheur.

Croisière
logo croisières

Qui dit Venise dit gondole et vaporetto. En marin accompli, le Capitaine Ulysse ne peut que vous recommander de vous offrir une balade en bateau sur les canaux vénitiens. Mais attention aux arnaques : bon nombre de gondoliers n’hésitent pas à gonfler les prix ! C’est pourquoi le Capitaine vous conseille plutôt de réserver votre activité sur un site digne de confiance : ici ou ici.

Citypass
logo citypass

Si vous comptez écumer les sites touristiques de Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour un Citypass, donnant accès à une sélection des sites et monuments les plus incontournables de la ville. Il en existe de plusieurs sortes selon vos besoins et vos envies. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Transferts
logo transferts

Pour rejoindre Venise depuis l’aéroport, trois options : le bus, le vaporetto (ligne Alilaguna Arancio de couleur orange), le taxi ou le bateau-taxi. À vous de choisir l’option qui vous convient le mieux ! 🙂 Sachez cependant que le centre historique est piéton, et que les bus et taxis ne sont pas autorisés à y circuler.

Transports sur place
logo transport

Pour explorer Venise, préparez-vous à marcher. Le centre historique n’est en effet pas accessible aux bus ni aux voitures. Le moyen de transport en commun local est le vaporetto : des bateaux circulant sur l’eau et marquant des arrêts dans les principaux points d’intérêt de la ville. Si vous comptez emprunter le vaporetto régulièrement (pour vous déplacer à Venise ou visiter les îles alentour comme Murano et Burano), ou si vous logez à Mestre et devez prendre le bus pour vous rendre à Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour une carte de transports en commun. Vous pouvez d’ores et déjà la réserver ici.

Vols, trains, bus
logo vol

Venise est une ville facilement accessible en avion, en train et en bus. Pour réserver vos billets d’avion, le Capitaine Ulysse vous recommande le comparateur Skyscanner, idéal pour trouver LE bon plan. Si vos dates sont flexibles, vous pouvez aussi comparer les prix sur plusieurs mois pour dégoter les vols les moins chers. Côté train, il est possible de faire le trajet de nuit pour gagner du temps (et de l’argent) ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Trainline qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : / 5. Nombre de votes :

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *