• Menu
  • Menu
Que faire à Venise ?

Visiter Venise : que faire et que voir dans la Cité des Doges ?

Accueil » Europe » Visiter Venise : que faire et que voir dans la Cité des Doges ?
5
(1)

Que faire à Venise ? Les activités, musées et monuments incontournables

Que faire à Venise ? C’est bien là une vaste question ! Comme Paris, Londres ou Rome, Venise fait partie de ces villes où l’on pourrait rester toute une vie sans en avoir vraiment fait le tour !

Faire son programme de visites peut donc être une tache quelque peu intimidante lorsque l’on se trouve face à la liste interminable d’activités, musées et monuments de la Cité des Doges.

Pour vous aider à y voir plus clair, le Capitaine Ulysse a dressé une « shortlist » (qui fait tout de même une bonne taille, Venise oblige) des visites et activités les plus incontournables de la Sérénissime. À vous d’y piocher des idées pour concocter le programme de votre séjour à Venise !  

Que voir et que faire à Venise ? Laissez-vous guider par le Capitaine Ulysse !

📜Au sommaire — les visites & activités incontournables à Venise :

Comment se déplacer à Venise
La Place Saint-Marc & ses alentours
Les ponts & canaux vénitiens
Les musées incontournables de Venise
Les îles de la Lagune
Les églises emblématiques de Venise
L’Arsenal de Venise et le quartier de Castello
Le Ghetto de Venise dans le quartier de Cannaregio
Venise au rythme du Carnaval
Venise en musique
À la découverte de la gastronomie vénitienne

😍 Les activités incontournables à Venise 😍

Avant tout, comment se déplacer à Venise ?

Avant de se lancer à la découverte des monuments et activités incontournables de Venise, un petit point stratégique est de rigueur !

Le centre de Venise est entièrement piéton. La ville est relativement peu étendue et s’explore facilement à pied. Sinon, le moyen de transport le plus pratique est le vaporetto : un bateau circulant sur les canaux et dans la Lagune de Venise et faisant office de transport en commun.

Si vous logez à Mestre, si vous comptez explorer les îles de la Lagune ou si vous voulez tout simplement gagner du temps, le Capitaine Ulysse vous recommande d’opter pour un pass donnant accès aux transports en commun vénitiens (bus + vaporetto).  

Grand Canal depuis le Pont du Rialto

La Place Saint-Marc & ses alentours

La Place Saint-Marc

Au cœur du sestiere (quartier) de San Marco, la Place Saint-Marc est sans aucun doute la place la plus emblématique de Venise. C’est la seule de la ville à être baptisée « piazza », les autres places vénitiennes étant appelées « campo » ou « campiello » en italien.

Pendant des siècles, elle représente le cœur des pouvoirs politique, administratif et religieux de la République de Venise. Napoléon la surnomme d’ailleurs « le plus beau salon d’Europe ».

C’est aussi sur cette place qu’avaient lieu les exécutions capitales. Aujourd’hui, elle est surtout connue pour ses monuments touristiques… et ses pigeons 🐦 (qu’il est, soit dit en passant, interdit de nourrir !)

La Place Saint-Marc est en fait divisée en deux esplanades reliées entre elles :

  • la Piazza San Marco, la plus grande des deux
  • la Piazetta San Marco, au bord de la Lagune de Venise

Elle se situe au point le plus bas de Venise. C’est pour cette raison qu’elle est toujours la plus durement touchée lorsque des périodes d’acqua alta, d’inondations.

Plan Place Saint-Marc

La Basilique Saint-Marc

Véritable image de carte postale avec ses dômes, ses colonnes et ses opulentes dorures, la Basilique Saint-Marc est l’édifice religieux le plus incontournable de Venise… pour ne pas dire l’un des plus célèbres au monde.

La basilique actuelle date du XIème siècle, bien qu’une première église consacrée à Saint-Marc ait été construite à cet emplacement en 832 puis une deuxième en 978.  

Symbole de la puissance vénitienne, la Basilique Saint-Marc construite sur le modèle des basiliques de Constantinople dans des styles résolument gothiques et byzantins. Au fil des siècles, la basilique s’enrichit grâce aux butins de guerre et tribus ramenés d’Orient par les Vénitiens victorieux.

Aujourd’hui, la basilique est une halte incontournable pour tout visiteur de passage dans la Cité des Doges !

💡 Informations pratiques 💡 :
L’entrée dans la basilique est gratuite, mais l’accès à la Pala d’Oro, au musée et au trésor est en revanche payant (respectivement 2€, 5€ et 3€). La file d’attente pour accéder à la basilique peut-être très longue, le Capitaine Ulysse vous recommande donc de vous y présenter de très bonne heure, ou d’opter pour une visite guidée incluant un accès coupe-file : visite de la Basilique Saint Marc seule ou visite de la Basilique Saint-Marc & du Palais des Doges.
Pour visiter la basilique, une tenue correcte est exigée. Veillez bien à ce que vos épaules et vos jambes soient couvertes. Avant la visite, il vous faudra aussi déposer vos sacs à dos à la consigne (gratuite).

Le Palais des Doges

Le Palais des Doges (Palazzo Ducale en italien) figure sans aucun doute parmi les monuments à ne surtout pas manquer à Venise.

Situé sur la Place Saint-Marc, à deux pas de la basilique, le Palais des Doges constituait la résidence du Doge (le haut-magistrat chargé d’administrer la ville), mais aussi le centre du pouvoir politique de la République de Venise.

Construit au XIVème siècle pour remplacer le précédent palais détruit dans un incendie (c’est un leitmotiv à Venise !), l’actuel palais est transformé, agrandi et embelli à de multiples reprises au fil des siècles suivants. Les plus grands artistes et architectes italiens (Véronèse, le Tintoret…) contribuent à faire du Palais des Doges un véritable symbole de la richesse et du raffinement à la vénitienne.

Prenez le temps d’admirer l’extérieur du palais avant d’y pénétrer : il vaut à lui seul le détour ! À l’intérieur, ne manquez surtout pas l’Escalier des Géants (dans la cour intérieure), l’Escalier d’or (qui porte bien son nom !) et la salle du Grand Conseil. Vous pourrez également visiter l’intérieur du Pont des Soupirs, qui mène aux prisons du palais (le Capitaine vous en dira d’ailleurs plus sur ce pont un tout petit peu plus bas dans l’article).

💡 Informations pratiques 💡 :
Comptez 25 € pour le ticket d’entrée pour le Palais des Doges en plein tarif, 13 € en tarif réduit. Cela dit, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement d’opter pour le billet-coupe-file (un tout petit peu plus cher) pour gagner du temps et vous épargner la très longue queue à l’entrée. Sachez par ailleurs que l’entrée au Palais des Doges est incluse dans le Venise Museum Pass : c’est une option très rentable si vous comptez visiter ne serait-ce que 3 ou 4 des musées et monuments compris dans le pass (comme le Palais Ca’ Pesaro et le Palais Ca’ Rezzonico).
Autre possibilité si vous ne voulez rien manquer des merveilles dont recèle le Palais des Doges : une visite guidée.
Enfin, si vous êtes adeptes d’activités insolites et aimez vous aventurer dans des endroits interdits au public, le Capitaine vous recommande la visite secrète des coulisses du Palais des Doges 🤫.

Le Pont des Soupirs

S’il est aujourd’hui considéré comme l’un des hauts-lieux romantiques de Venise, le Pont des Soupirs doit en fait son nom aux soupirs poussés par les condamnés vénitiens. Ces derniers empruntaient en effet le pont pour rejoindre les prisons de la ville depuis le Palais des Doges, où ils étaient jugés.

Depuis, le poète anglais Lord Byron est passé par là : son poème Le Pèlerinage de Chide Harold a contribué à changer l’image du Pont des Soupirs et en faire un emblème romantique.

💡 Informations pratiques 💡 :
Pour découvrir le Pont des Soupirs, trois possibilités :
• explorer l’intérieur du pont lors de la visite du Palais des Doges
• admirer le pont depuis Ponte della Paglia, sur la Riva degli Schiavoni (la promenade longeant le bassin de Saint-Marc)
• passer sous le pont au cours d’une balade romantique en gondole 🌹

Pont des Soupirs - Venise

Le Campanile de Saint-Marc

Du haut de ses 98,5 mètres, le Campanile de Saint-Marc veille sur Venise depuis le XIIème siècle… ou presque.

L’actuel campanile est en fait la reproduction d’une tour de guet construite au XIIème qui s’est effondrée sur elle-même en 1902. Le soir même de l’accident, le Conseil communal de la ville de Venise décide en effet que la tour sera reconstruite à l’identique. En 1912, c’est chose faite : le nouveau Campanile de Saint-Marc est inauguré presque 10 ans après sa destruction.

Aujourd’hui, le campanile offre un panorama imprenable sur la Cité des Doges. Mais attention, si vous avez le vertige, mieux vous abstenir !

💡 Informations pratiques 💡 :
Pour monter au sommet du Campanile Saint-Marc, comptez 8 € en tarif plein et 4 € en tarif réduit. Des billets coupe-files étaient disponible jusqu’à récemment, mais il semble désormais très compliqué de mettre la main dessus. Vous pouvez en revanche opter pour une visite privée des principaux monuments des alentours de la Place Saint-Marc incluant un accès coupe-file au Campanile (disponible en français).

Campanile de Saint Marc à Venise

Les autres sites et monuments de la Place Saint-Marc

La Place Saint-Marc compte quelques autres lieux d’intérêt qui, s’ils sont moins incontournables que le Palais des Doges ou la Basilique Saint-Marc, valent malgré tout le détour si vous restez assez longtemps à Venise :

  • Les Procuraties : les demeures et lieux de travail des Procurateurs de Saint-Marc, des magistrats de la République de Venise
  • La Tour de l’Horloge : construite au XVème siècle, elle vaut le coup d’œil pour son impressionnant mécanisme qui indique à la fois l’heure, le signe du zodiaque, la position du soleil, les saisons et les phases de la lune
  • Le Café Florian : le café le plus ancien de la Place Saint-Marc, ouvert depuis 1720

Les ponts & canaux vénitiens

Que serait Venise sans ses canaux ? Charmants et romantiques, ils sont aussi le moyen le plus pratique de se déplacer dans la Cité des Doges. Alors à l’abordage moussaillons !

Le Grand Canal

Le Grand Canal (Il Canalezzo en italien) est le plus grand et le plus célèbre des canaux de Venise. Il s’étend en effet sur 3,8 kilomètres de long (pour une largeur de 50 à 70 mètres) et borde certains des monuments les plus emblématiques de la Sérénissime (le Palais des Doges, la Basilique Santa Maria della Salute, le Palais Ca’ d’Oro…).

Qu’est-ce qui explique cette incroyable profusion de somptueux palais sur les rives du Grand Canal ? Pour les nobles vénitiens, construire sa demeure au bord du plus grand des canaux vénitiens était le comble du chic ! C’est pourquoi il compte aujourd’hui quelque 170 édifices historiques (construits principalement entre les XIIIème et XVIIIème siècles) plus luxueux les uns que les autres.

💡 Informations pratiques 💡 :
Pour naviguer sur le Grand Canal, trois possibilités :
le vaporetto : c’est l’option qui est de loin la plus bon marché, mais c’est aussi la moins agréable. Les vaporettos sont souvent bien remplis et il n’est pas dit que vous trouviez un petit coin d’où admirer tranquillement la vue. Si c’est malgré tout l’option que vous choisissez, le Capitaine vous recommande de télécharger une application mobile (payante) pour identifier les principaux monuments qui bordent le Grand Canal et avoir quelques précieuses informations historiques.
les croisières guidées en bateau à moteur : elles représentent une bonne option intermédiaire pour profiter de la balade sur le Grand Canal sans casser votre tirelire
une balade en gondole : c’est l’option la plus coûteuse… mais aussi la plus charmante et romantique 🌹

Le Pont du Rialto

Situé au-dessus du Grand Canal, à quelques minutes de la Place Saint-Marc, le Pont du Rialto est une halte incontournable pour qui veut visiter Venise !

Parmi les 438 ponts que compte la ville, le Pont du Rialto est sans aucun doute le plus célèbre. Bâti dans la deuxième moitié du XVIème siècle pour remplacer les multiples ponts en bois construits avant lui (qui demandaient sans cesse d’être réparés ou reconstruits, la faute à l’humidité et aux incendies), cet immense pont en pierre a longtemps été la seule manière de traverser le Grand Canal à pied sec.  

Le pont doit aussi sa notoriété à son architecture hors du commun : en forme d’accent circonflexe, il est constitué de trois allées piétonnes, dont une allée centrale bordée de boutiques.

Du pont, la vue sur le Grand Canal et ses monuments historiques est à couper le souffle, surtout au coucher du soleil !

💡 Informations pratiques 💡 :
Le Pont du Rialto est ouvert à toute heure du jour et de la nuit. Le Capitaine Ulysse vous recommande d’ailleurs d’y faire escale plusieurs fois pour admirer la vue sur le Grand Canal en pleine journée, au coucher du soleil et de nuit.

Pont du Rialto

Balade sur les canaux vénitiens

Venise compte 177 canaux en tout : grands, petits, somptueux, poussiéreux, populaires… il y a de quoi faire et il y en a pour tous les goûts. Un conseil : prenez le temps de vous perdre dans les ruelles vénitiennes à la découverte les nombreux canaux de la Sérénissime.

Si vous avez le pied marin, vous pouvez aussi vous laisser tenter par une balade en bateau sur les canaux. Les options sont les mêmes que celles que le Capitaine Ulysse a données pour les croisières sur le Grand Canal, un petit peu plus haut dans l’article 😉

Les musées incontournables de Venise

Venise est une ville d’art et d’histoire dont l’incroyable richesse culturelle n’est plus à prouver. Alors rien de bien étonnant à ce que la ville regorge de musées exposant les toiles des plus grands artistes italiens d’hier et d’aujourd’hui. Avis aux amateurs d’art : vous trouverez à Venise une ribambelle de chefs-d’œuvre à vous mettre sous la dent !

Les Gallerie dell’Accademia

À deux pas du Grand Canal et du Pont de l’Académie, les Gallerie dell’Accademia (gallerie étant le pluriel du mot galleria en italien) abritent la plus vaste collection d’art vénitien au monde.

Situées dans un grand complexe réparti sur trois anciens bâtiments religieux (la Scuola Grande di Santa Maria della Carità, la Chiesa di Santa Maria della Carità et le Monastero de Canonici Lateranensi), les galeries suivent un parcours chronologique à la découverte de l’art vénitien du Moyen-Âge au XVIIIème siècle.

Parmi les grands maîtres italiens exposés dans le musée, citons Le Titien, Le Tintoret, Tiepolo, Canaletto, Véronèse, Bellini, Giorgione ou encore Vittore Carpaccio. Bref, vous l’aurez compris, les Gallerie dell’Accademia sont vraiment une étape incontournable pour qui veut visiter Venise !

💡 Informations pratiques 💡 :
Comptez 12 € pour un billet plein tarif pour les Gallerie dell’Accademia, 2 € pour une entrée en tarif réduit (la gratuité s’applique pour les jeunes de moins de 18 ans, les visiteurs en situation de handicap, les étudiants…). Si vous visitez Venise pendant la haute-saison ou en période de vacances scolaires, il peut s’avérer utile d’opter pour un billet coupe-file afin d’éviter les files d’attente.
Enfin, si vous êtes amateurs d’art ou tout simplement curieux d’en apprendre plus sur les grands maîtres italiens, le Capitaine Ulysse vous recommande d’opter soit pour l’audioguide (6 €, disponible sur place), soit pour une visite guidée du musée.

La Collection Peggy Guggenheim

Après les grands maîtres italiens, place à l’art moderne. Nichée dans le magnifique Palais Venier dei Leoni, sur les bords du Grand Canal, la Collection Peggy Guggenheim est l’un des gros coups de cœur du Capitaine Ulysse à Venise.

Ouverte en 1980, elle est d’ailleurs considérée comme l’un des plus beaux musées d’art moderne d’Italie. Les toiles d’une foule d’artistes plus célèbres les uns que les autres y sont exposées : René Magritte, Pablo Picasso, Salvador Dali, Vassily Kandinsky, Alexander Calder, Piet Mondrian, Marc Chagall, Marcel Duchamp, Jackson Pollock, Giorgio de Chirico, Mark Rothko ou encore Fernand Léger… Le moins que l’on puisse dire c’est que Peggy Guggenheim avait du flair ! 🎨

Dehors, ne manquez pas le Jardin des sculptures, où vous pourrez découvrir les œuvres de Brancusci, Giacometti ou encore Moore.

💡 Informations pratiques 💡 :
Le billet d’entrée pour la Collection Peggy Guggenheim s’élève à 15 € pour les adultes, 13 € pour les visiteurs de plus de 65 ans, 9 € pour les étudiants de moins de 26 ans. Le musée est gratuit pour les enfants de moins de 10 ans.
Comme tous les monuments incontournables de Venise, la Collection Peggy Guggenheim est prise d’assaut par les touristes, notamment pendant les vacances scolaires, et les files d’attente peuvent être longues. Si vous visitez Venise pendant la haute saison, réserver un billet coupe-file est une option intéressante pour éviter de perdre du temps.  

Le Palais Ca’ Rezzonico & le Musée du dix-huitième siècle vénitien

De tous les Palais bordant le Grand Canal, le Palais Ca’ Rezzonico est l’un des plus célèbres. Construit entre les XVIIème et XVIIIème siècles, ce grand palais baroque en marbre abrite aujourd’hui une vaste collection d’arts décoratifs du XVIIIème siècle ainsi que des œuvres de Canaletto et d’incroyables fresques de Giambattista Tiepolo.

À l’intérieur, le palais n’a pas pris une ride et l’exceptionnelle salle de bal vaut particulièrement le coup d’œil.

💡 Informations pratiques 💡 :
Comptez 10 € pour le billet plein tarif, 7,50 € en tarif réduit. L’entrée au Palais Ca’ Rezzonico est aussi incluse dans le Venise Museum Pass.

Le palais Ca’ Pesaro & la Galerie internationale d’art moderne

Construit entre les XVIIème et XVIIIème par la richissime famille vénitienne Pesaro et imaginé par l’architecte Baldassare Longhena, le palais baroque Ca’ Pesaro sert aujourd’hui d’écrin à la Galerie internationale d’art moderne de Venise (Galleria Internazionale d’Arte Moderna).

Les visiteurs peuvent y découvrir la collection d’art moderne de la ville. Y sont exposées des œuvres d’une pléiade d’artistes emblématiques, parmi lesquels Chirico, Klimt, Kandinski, Chagall, Bonnard ou encore Klee.

Le Palais Ca’ Pesaro accueille un second musée, le Musée d’art oriental (Museo d’Arte Orientale) rassemblant quelques 30 000 objets venus entre autres du Japon, de Chine et d’Indonésie.

💡 Informations pratiques 💡 :
Le billet d’entrée pour le Palais Ca’ Pesaro (incluant l’accès aux deux musées) s’élève à 10 € en tarif plein, 7,50 € en tarif réduit. L’accès est gratuit pour les enfants de moins de 5 ans et les personnes en situation de handicap. Les billets sont réservables en ligne moyennant un petit supplément. L’accès au palais est également inclus dans le Venise Museum Pass.

Que faire à Venise ? Palais Ca' Pesaro

Le Palais Ca’ d’Oro et la Galerie Franchetti

Niché au bord du Grand Canal, dans le sestiere (quartier) de Cannaregio, le Palais Ca’ d’Oro est l’un des plus beaux de Venise. Il doit son nom (« la maison d’or » en français) aux ornements dorés qui décorent sa façade mêlant les influences gothique et renaissance.

Bâti entre 1421 et 1434, le palais a été légué à l’État italien en 1902 et converti en musée. Il abrite aujourd’hui la Galerie Giorgio Franchetti, qui expose des œuvres des écoles vénitienne, toscane et flamande, dont des toiles de Carpaccio, du Tintoret, du Titien, de Van Dyck et de Van Eyck.

💡 Informations pratiques 💡 :
Comptez 8,50 € pour le billet plein tarif et 2 € pour les étudiants de l’Union européenne. L’entrée est gratuite pour les jeunes de moins de 18 ans et les personnes en situation de handicap.

⥤ Si vous manquez de temps et ne pouvez pas écumer les innombrables musées de Venise, le Capitaine Ulysse vous recommande de vous concentrer sur les Gallerie dell’Accademia ainsi que la Collection Peggy Guggenheim.

Les îles de la Lagune

S’il est tentant de rester à Venise tant la liste des sites, musées et monuments à visiter dans la Cité des Doges est longue, il serait vraiment dommage de ne pas prendre le temps d’explorer au moins l’une des îles de la Lagune ! Le Capitaine Ulysse vous recommande d’y consacrer une demi-journée de votre séjour au minium, une journée complète si vous le pouvez.

Murano, l’île des souffleurs de verre

Séparée de Venise par un petit kilomètre seulement, Murano figure parmi les îles les plus connues de la Lagune vénitienne. C’est là que les artisans-verriers qui ont fait la notoriété de Venise se sont installés après avoir été délogés de la capitale de la Vénétie en 1201 en raison du risque d’incendie que faisaient planer leurs ateliers sur la ville.  

Mais l’île n’est pas connue que pour le verre de Murano. Couverte de vignes, Murano attire aussi les riches vénitiens qui en font leur lieu de villégiature… loin des regards indiscrets. Les casins (ancêtres des casinos) de Murano sont en effet le théâtre de tous les excès… dont, paraît-il, certaines frasques de Casanova lui-même !

Aujourd’hui, Murano vaut le détour tant pour les ateliers et boutiques des maîtres verriers que pour la balade le long de ses charmants canaux bordés de belles maisons de couleur ocre.

💡 Informations pratiques 💡 :
Pour se rendre à Murano, deux possibilités :
le vaporetto
une excursion organisée incluant la visite de Murano, Burano et Torcello
Sur place, ne manquez pas de visiter un atelier d’artisan verrier, comme la Vetreria Artistica Colleoni, qui propose d’assister à des démonstrations de soufflage de verre.
Le Musée du verre invite également à en apprendre plus sur l’histoire de la verrerie d’art et les techniques que les artisans-souffleurs se transmettent de génération en génération. Un billet combiné donne d’ailleurs accès au Musée du verre de Murano et au Musée de la dentelle de Burano. Sachez par ailleurs que l’entrée dans ces musées est aussi incluse dans le Museum Pass.

Burano, l’île de la dentelle

À 8 kilomètres au nord-est de Venise, l’île de Burano est à la dentelle ce que Murano est au verre. C’est d’ailleurs pour tenter d’imiter la dentelle de Burano, dont il était jaloux, que le roi Louis XIV fit créer la manufacture royale des dentelles françaises !

Considérée par beaucoup comme la plus belle île de la Lagune vénitienne, Burano est aussi connue pour ses maisons de pêcheurs pittoresques et colorées.

Au programme de la visite : Musée de la dentelle, flânerie le long des canaux et dégustation de poisson frais dans l’un des nombreux restaurants de l’île.

💡 Informations pratiques 💡 :
Pour se rendre à Burano, les options sont les mêmes que pour Murano : prendre le vaporetto ou réserver une excursion.
Si vous souhaitez visiter le Musée de la dentelle, il est possible d’acheter votre billet sur place ou bien d’opter pour un billet combiné (Musée de la dentelle de Burano + Musée du verre de Murano) réservable en ligne. L’entrée au Musée de la dentelle est également comprise dans le Museum Pass.

Les autres îles de la Lagune

  • Torcello : jadis la plus peuplée des îles de la Lagune, Torcello ne compte plus aujourd’hui que 14 habitants. La Cathédrale Santa Maria Assunta et ses somptueuses mosaïques valent le détour si vous avez le temps.
  • San Giorgio Maggiore : face au Palais des Doges, l’île de San Giorgio Maggiore (Saint-Georges-Majeur en français) est surtout connue pour la basilique de San Giorgio Maggiore et son campanile, d’où la vue sur la Lagune de Venise est imprenable.
  • San Michele : située à mi-chemin entre Venise et Murano, cette petite île est depuis 1837 l’île-cimetière de la Cité des Doges. Insolite !
  • Lido : à 10 minutes e Venise en vaporetto, l’île du Lido est la station balnéaire de la Sérénissime. Elle doit sa notoriété à ses eaux claires et ses dunes de sable fin.

Les églises emblématiques de Venise

Italie oblige, Venise regorge d’églises et de basiliques, dont certaines renferment de véritables trésors. Il semble impossible d’en faire le tour tant elles sont nombreuses, alors le Capitaine Ulysse a sélectionné pour vous les églises les plus emblématiques de la Cité des Doges. En route ! ⛪

La Basilique Santa Maria della Salute

Perchée au bord du Grand Canal, la Basilique Santa Maria della Salute figure en très bonne place parmi les églises les plus incontournables de Venise.

Construite pour implorer la miséricorde de la Vierge Marie alors que la ville était en proie à une épidémie de peste meurtrière, la basilique est consacrée en 1687. Elle vaut le coup d’œil tant pour son architecture impressionnante, mêlant éléments classiques et baroques, que pour les chefs-d’œuvre qu’elle dissimule. La sacristie abrite en effet une collection de toile de maître, dont les célèbres Noces de Cana du Tintoret.

💡 Informations pratiques 💡 :
L’accès à la Basilique Santa Maria della Salute est gratuit. Il vous fera en revanche payer 4 € pour pénétrer dans la Sacristie.

La Basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari & les églises du Chorus Pass

Dans le sestiere de San Polo, la Basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari (I Frati pour les intimes), est la 2ème plus grande église de Venise. Si l’extérieur de la basilique semble austère, l’intérieur est un véritablement déploiement d’ornements somptueux et d’œuvres d’art inestimables, dont l’Ascension du Titien. Ne manquez pas non plus les surprenants mausolées d’Antonio Canova et du Titien lui-même.

Le Chorus Pass donne accès à 17 églises-musées de Venise dont vous trouverez la liste ici.

Selon le Capitaine Ulysse, il vaut la peine si vous restez à Venise 4 jours au moins : vous pourrez ainsi visiter les différentes églises-musées au gré de votre exploration de la ville.  

💡 Informations pratiques 💡 :
Comptez 3 € pour visiter, la Basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari sans le Chorus Pass. Ce dernier est au prix de 12 € en tarif plein, 8 € en tarif réduit. Il est gratuit pour les enfants de moins de 11 ans. Un pass famille (2 adultes + 2 enfants de moins de 18 ans) est également disponible pour 24 €. Il est possible d’acheter le Chorus Pass à l’office de tourisme, dans chacune des églises participantes, ou bien en ligne.

L’église San Giorgio degli Schiavoni

Dans le quartier de Castello, l’église San Giorgio degli Schiavoni (Scuola di San Giorgio degli Schiavoni en italien) vaut surtout le coup d’œil pour les incroyables toiles de Vittore Carpaccio qu’elle renferme, dont le Triomphe de Saint-Georges.

💡 Informations pratiques 💡 :
L’entrée dans l’église est payante. Comptez 3,50 € pour le tarif plein, 1,50 € pour le tarif réduit.

La Basilique San Giovanni e Paolo (Zanipolo)

Au cœur du Castello, la Basilique San Giovanni e Paolo (surnommée Basilique Zanipolo) tient lieu de Panthéon de Venise. Construite au XVème siècle, elle abrite en effet les tombeaux de 25 doges, ainsi que de nombreux personnages de marque. Y sont également exposées les toiles de maîtres italiens parmi lesquels Giovanni Bellini, Véronèse ou encore Palma le Jeune.

💡 Informations pratiques 💡 :
L’accès à la basilique est payant : 3,30 € en tarif plein, 1,50 € en tarif réduit.

L’église San Zaccaria

À 5 minutes à pied de la Place Saint-Marc, l’église San Zaccaria, construite entre les IXème et XVème siècles, doit surtout sa notoriété son l’incroyable collection d’œuvres d’art. Les visiteurs peuvent ainsi y découvrir des toiles de Palma le Jeune, Palma le Vieux, le Tintoret, Giovanni Bellini ou encore Van Dyck. La chapelle d’Or San Tarasio et la crypte, où reposent certains des plus anciens doges de Venise, valent aussi sans aucun doute le coup d’œil !

💡 Informations pratiques 💡 :
L’entrée dans l’église est gratuite, mais il vous faudra payer 1,50 € pur accéder à la Chapelle d’Or et à la Crypte.

⥤ Si le temps vous est compté et que vous ne voulez pas vous attarder dans d’innombrables églises, le capitaine vous recommande de vous en tenir à la Basilique Santa Maria della Salute, qui est selon lui l’une des plus incontournables !  

L’Arsenal de Venise et le quartier de Castello

L’Arsenal de Venise

Au cœur du quartier de Castello, l’Arsenal de Venise est l’un des monuments les plus emblématiques de la Cité des Doges. C’est là qu’étaient construits et entretenus les navires qui ont fait la puissance de la Vénétie. Signe de son importance, il représente d’ailleurs 15 % de la surface de la ville, soit 332 000 mètres carrés !

Si la majorité de l’Arsenal appartient toujours à la Marine italienne, une partie du complexe est dorénavant la propriété de la ville de Venise et est ponctuellement accessible au public pendant la Biennale de Venise.

💡 Informations pratiques 💡 :
La majeur partie du temps, les visiteurs doivent donc malheureusement se contenter d’admirer l’Arsenal depuis l’extérieur. Les portes terrestre et maritime valent vraiment le coup d’œil.

Le quartier de Castello

À l’est de la ville, le quartier de Castello est le plus grand des six sestieri de Venise. C’est aussi sûrement le plus brut et le plus authentique. Moins « huppé » que le reste de la Cité des Doges, Castello invite à découvrir un visage moins touristique de la Sérénissime.

Parmi les principaux sites et monuments du quartier, ne manquez pas :

  • la Via Garibaldi
  • l’église San Zaccaria
  • la basilique San Zanipolo
  • l’église San Francesco della Vigna
  • l’église Santa Maria Formosa

Découvrir Castello, c’est aussi accepter de se perdre dans les ruelles labyrinthiques du quartier. Un mot d’ordre : lâcher son plan/GPS et se laisser aller à la flânerie.

💡 Informations pratiques 💡 :
Il est agréable d’explorer Castello par soi-même en cabotant de ruelle en ruelle. Cela dit, si vous êtes friands d’anecdotes historiques et ne voulez rien manquer du quartier, il est aussi possible d’opter pour une visite guidée (disponible en français) à la découverte des principaux lieux d’intérêts de Castello.

Le Ghetto de Venise dans le quartier de Cannaregio

Visiter Venise, c’est aussi savoir sortir des sentiers battus. Au nord de la ville, le sestiere de Cannaregio est resté (relativement) à l’écart de la majorité des circuits touristiques. Pourtant, le Ghetto juif, situé au cœur du Cannaregio, vaut sans aucun doute le détour ! C’est là que les communautés juives s’installèrent après avoir été chassées d’Espagne à la fin du XVème siècle.

Aujourd’hui, le Ghetto juif de Venise demeure un quartier connu pour son dynamisme culturel. C’est aussi une étape incontournable pour tous les gourmands de passage à Venise. Il regorge en effet de petites adresses où déguster des douceurs en tout genre.  

Parmi les principaux monuments du Ghetto juif, les plus incontournables sont :

  • le Musée Hébraïque
  • la Scuola Levantina, une synagogue datant de 1538
  • la Scuola Spagnola, une synagogue construite en 1555 et rénovée en 1635 par le célèbre architecte vénitien Baldassare Longhena

💡 Informations pratiques 💡 :
Comme pour le quartier de Castello, le Capitaine Ulysse vous recommande tout simplement de vous perdre dans les rues animées du Ghetto juif. Mais vous pouvez aussi opter pour une visite guidée à la découverte du Ghetto, du quartier de Cannaregio et des spécialités gastronomiques locales.

Venise au rythme du Carnaval

Visiter Venise pendant le Carnaval

Véritable institution, le Carnaval de Venise est sans aucun doute l’un des évènements les plus célèbres au monde.

Chaque année, en janvier ou février, Vénitiens et visiteurs sortent leurs plus beaux costumes pour 10 jours de célébrations pittoresques et colorées. Au programme : pas de défilé, mais des spectacles de rue (jongleurs, acrobates, danseurs…) aux quatre coins de la Cité des Doges et tout particulièrement sur la Place Saint-Marc. Des évènements privés (et payants) sont également organisés dans de nombreux hôtels et palais de la ville, notamment des dîners, des bals et des concerts.

💡 Informations pratiques 💡 :
Pendant le Carnaval, Venise se couvre de monde (encore plus qu’à l’accoutumée) ! Les prix explosent et les files d’attente à l’entrée des grands monuments se font désespérément longues… Le Capitaine Ulysse vous recommande donc de réserver votre hébergement et vos activités très en avance, et d’opter autant que possible pour des billets coupe-files !
N’hésitez pas non plus à vous renseigner à l’avance sur les visites et activités qui ne sont disponibles que pendant la période du Carnaval, comme par exemple une visite de Venise accompagnée d’un comédien, une chasse au trésor Place Saint-Marc ou encore un dîner-croisière.

🎭 Programme des bals et dîners pour le Carnaval de Venise 2020 🎭 :

Du 8 au 22 février Dîner de gala au Ridotto
Les 19, 21, 23 et 25 février Cours de danse pendant le Carnaval
20 février Grand Bal Tiepolo®
22 février Grand Bal Carnival in Love
22 février Grand Bal Casanova
22 février Grand Bal de la Fenice

Venise en dehors du Carnaval

Faute de budget ou de calendrier, vous ne pouvez pas vous rendre à Venise pendant le Carnaval ? Ne vous inquiétez pas, il existe une activité invitant à goûter à la magie de cet évènement hors du commun le reste de l’année : un atelier de fabrication de masque de carnaval. C’est l’occasion idéale d’allier théorique et pratique, et d’en apprendre plus sur l’histoire du Carnaval et les techniques ancestrales des artisans fabricant les emblématiques masques de carnaval.

Venise en musique

Venise a longtemps été l’épicentre des arts et de la culture en Europe. Il n’y a donc rien de très étonnant à ce que la musique reste aujourd’hui encore au cœur de la vie culturelle vénitienne ! 🎶

Le théâtre de la Fenice

Dans le quartier de San Marco, le théâtre de la Fenice (« le phœnix » en français) est un véritable temple de l’opéra italien.

Construite au XVIIIème siècle pour remplacer le théâtre San Benedetto, qui a été détruit dans un incendie, la Fenice devient rapidement un emblème de la vie culturelle rayonnante de Venise.

Mais en 1832, le théâtre brûle à son tour. Qu’à cela ne tienne, il est reconstruit en 1837 et accueille dès les années 1840 les premières représentations de certains des plus grands chefs-d’œuvre de Verdi, dont Hernani et La Traviata.

À nouveau détruite par un incendie en 1996 (décidément), la Fenice, qui porte bien son nom, a été entièrement restaurée. Rouverte en 2003, elle a immédiatement renoué avec le succès.

Si la Fenice doit sa notoriété aux chefs-d’œuvre qui se sont joués sur ses planches (parmi lesquels les premières représentations d’opéras de compositeurs mythiques comme Gioachino Rossini, Vincenzo Bellini, Giuseppe Verdi ou encore Igor Stravinski), elle est aussi célèbre pour son architecture néo-classique hors du commun qui mérite vraiment le détour.

💡 Informations pratiques 💡 :
La Fenice est ouverte pour les visites tous les jours à partir de 9h30 (les horaires de fermeture varient en fonction des représentations). Comptez 10 € en tarif normal, 7 € en tarif réduit. Pour éviter de faire la queue à l’entrée, il est possible réserver un billet coupe-file + audioguide (disponible en français) en ligne. Si vous préférez, vous pouvez aussi opter pour une visite guidée (disponible en français).
Si vous êtes amateurs de musique, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement d’assister à un concert ou un opéra à la Fenice. Pour en savoir plus sur la programmation, rendez-vous sur le site officiel de la Fenice.

Théâtre La Fenice - Venise

Concert de musique classique à Venise

S’il n’y a plus de places disponibles à la Fenice ou si les prix sont trop prohibitifs, il existe quelques alternatives pour assister à un concert de musique classique ou un opéra à Venise. Vous en trouverez une large sélection ici.

À la découverte de la gastronomie vénitienne

L’Italie est une terre de gastronomie, et Venise ne fait pas exception à la règle ! Visiter Venise, c’est aussi découvrir (et déguster) les délicieuses spécialités locales. Suivez le guide ! 🍝

Marché du Rialto

À deux pas du pont du Rialto, le Marché du Rialto est l’un des plus grands de Venise. Il est d’ailleurs divisé en trois marchés distincts :

  • la Pescheria, le marché aux poissons
  • l’Erbaria, le marché aux fruits et légumes
  • la Beccaria, le marché aux viandes.

C’est l’endroit idéal pour dénicher de délicieux produits frais provenant de la Lagune de Venise, entre poissons, fruits de mer, légumes et champignons.

💡 Informations pratiques 💡 :
Attention, le Marché du Rialto n’est pas ouvert tous les jours. La Pescheria est ouverte du lundi au samedi de 5h à 12h30 ; l’Erbaria est ouverte du mardi au samedi 7h à 13h.

Food tours & cours de cuisine 👨‍🍳

Avis aux gourmands ! Pour découvrir les spécialités gastronomiques vénitiennes, rien ne vaut un food tour dans la Cité des Doges. Le Capitaine vous en recommande deux en particulier :

Et pour ceux qui préfèrent mettre la main à la pâte, pourquoi ne pas vous laisser tenter par un cours de cuisine ? C’est l’occasion idéale de découvrir Venise autrement, de manière insolite :

Logo bons plans du capitaine
Hébergement
logo hotel

Venise est une ville très touristique et les hébergements ne manquent pas, mais ils sont en règle générale plutôt couteux. Si votre budget est serré, le Capitaine Ulysse vous suggère plutôt de loger à Mestre, en dehors de la ville. Les hébergements y sont bien plus abordables et des bus rejoignent Venise très régulièrement. Pour en savoir plus, c’est ici. Pour les budgets intermédiaires, le Capitaine Ulysse recommande très chaudement l’Hotel Le Isole : très bien placé à quelques pas de la Place Saint-Marc, ce bel hôtel dispose de chambres spacieuses et élégantes et propose un très bon petit-déjeuner. Enfin, si vous voulez vous faire un vrai plaisir à Venise, alors le Capitaine Ulysse vous conseille mille fois l’Hôtel Londra Palace : un vrai bijou niché dans un palais vénitien sur la Riva degli Schiavoni.

Activités
logo activités

Billets coupe-files, visites guidées, tours en gondole, excursions… À Venise les activités ne manquent pas. Victime de son succès, la ville est prise d’assaut par les touristes : le Capitaine Ulysse vous recommande donc de réserver vos activités à l’avance et d’opter pour des billets coupe-files histoire de gagner du temps. Pour ce faire, le Capitaine vous recommande chaudement les sites internet Musement et Tiqets, spécialistes de la réservation d’activités touristiques : vous devriez amplement y trouver votre bonheur.

Croisière
logo croisières

Qui dit Venise dit gondole et vaporetto. En marin accompli, le Capitaine Ulysse ne peut que vous recommander de vous offrir une balade en bateau sur les canaux vénitiens. Mais attention aux arnaques : bon nombre de gondoliers n’hésitent pas à gonfler les prix ! C’est pourquoi le Capitaine vous conseille plutôt de réserver votre activité sur un site digne de confiance : ici ou ici.

Citypass
logo citypass

Si vous comptez écumer les sites touristiques de Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour un Citypass, donnant accès à une sélection des sites et monuments les plus incontournables de la ville. Il en existe de plusieurs sortes selon vos besoins et vos envies. Pour en savoir plus, c’est par ici.

Transferts
logo transferts

Pour rejoindre Venise depuis l’aéroport, trois options : le bus, le vaporetto (ligne Alilaguna Arancio de couleur orange), le taxi ou le bateau-taxi. À vous de choisir l’option qui vous convient le mieux ! 🙂 Sachez cependant que le centre historique est piéton, et que les bus et taxis ne sont pas autorisés à y circuler.

Transports sur place
logo transport

Pour explorer Venise, préparez-vous à marcher. Le centre historique n’est en effet pas accessible aux bus ni aux voitures. Le moyen de transport en commun local est le vaporetto : des bateaux circulant sur l’eau et marquant des arrêts dans les principaux points d’intérêt de la ville. Si vous comptez emprunter le vaporetto régulièrement (pour vous déplacer à Venise ou visiter les îles alentour comme Murano et Burano), ou si vous logez à Mestre et devez prendre le bus pour vous rendre à Venise, le Capitaine Ulysse vous suggère d’opter pour une carte de transports en commun. Vous pouvez d’ores et déjà la réserver ici.

Vols, trains, bus
logo vol

Venise est une ville facilement accessible en avion, en train et en bus. Pour réserver vos billets d’avion, le Capitaine Ulysse vous recommande le comparateur Skyscanner, idéal pour trouver LE bon plan. Si vos dates sont flexibles, vous pouvez aussi comparer les prix sur plusieurs mois pour dégoter les vols les moins chers. Côté train, il est possible de faire le trajet de nuit pour gagner du temps (et de l’argent) ! Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Trainline qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus.

Cet article vous a plu ? Épinglez-le !

Visiter Venise - Que voir & que faire dans la Sérénissime ?

Crédits
La Fenice

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Average rating 5 / 5. Vote count: 1

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *