• Menu
  • Menu
Musée de l'Orangerie

Le Musée de l’Orangerie à Paris : impressionnisme et postimpressionnisme

Accueil » Europe » Europe de l'Ouest » France » Paris » Le Musée de l’Orangerie à Paris : impressionnisme et postimpressionnisme
0
(0)

Situé au cœur du Jardin des Tuileries, le Musée de l’Orangerie est l’un des musées préférés du Capitaine Ulysse à Paris !

Niché dans l’ancienne orangerie du jardin, le musée abrite aujourd’hui de merveilleuses collections d’œuvres impressionnistes et postimpressionnistes. Au programme ? Monet, Picasso, Matisse, Renoir, Cézanne, le Douanier Rousseau, Soutine… Bref, la crème de la crème ! 👌

⚠️ Réservation obligatoire ⚠️
Les visiteurs doivent désormais obligatoirement réserver leur billet d’entrée sur internet à l’avance !
Pour réserver votre billet, c’est ici : billet pour le Musée de l’Orangerie OU billet combiné Musée de l’Orangerie + Musée d’Orsay.

Le Musée de l’Orangerie en quelques mots

Cap au cœur du Jardin des Tuileries

Tout comme la Galerie Borghèse, nichée dans les merveilleux Jardins Borghèse de Rome, le Musée de l’Orangerie prend ses quartiers dans un cadre de verdure aussi célèbre que sublime : le Jardin des Tuileries.

Le musée est aussi situé à deux pas de bon nombre de sites et monuments emblématiques de la capitale française : la Place de la Concorde, le Musée du Louvre, le Musée d’Orsay ou encore la Place Vendôme.

Petite histoire du Musée de l’Orangerie

L’orangerie du Jardin des Tuileries

Remontons le temps au 19ème siècle. Si le musée porte le nom d’ « Orangerie », ce n’est bien sûr pas un hasard ! L’édifice voit le jour en 1852 sur les plans de l’architecte Firmin Bourgeois.

Vous en doutez sûrement, il n’est à l’origine absolument pas destiné à devenir un musée, mais plutôt à abriter les orangers du Jardin des Tuileries durant l’hiver… d’où son nom !

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce beau bâtiment, perché sur la Terrasse du bord de l’eau, au-dessus de la Seine, est quasi entièrement vitré côté sud (pour recevoir la chaleur du soleil) et aveugle côté nord (pour se protéger du vent du nord).

Musée de l'Orangerie - hall

Monet, Clemenceau et le Musée de l’Orangerie

En 1921, l’édifice est affecté au Sous-Secrétariat d’État aux Beaux-Arts. Georges Clemenceau, Président du Conseil et grand ami de Claude Monet, propose alors d’y installer les toiles monumentales sur lesquelles le peintre travaille alors dans le but de les offrir à l’État français.

Assisté par l’architecte Camille Lefèvre, Claude Monet supervise lui-même les travaux au Musée de l’Orangerie. C’est donc à sa demande que sont créées les deux salles ovales formant le signe de l’infini où sont toujours exposés les Nymphéas aujourd’hui.

Musée de l'Orangerie - Nymphéas

La Collection Jean Walter et Paul Guillaume

Entre 1959 et 1963, l’État français fait l’acquisition des 146 tableaux formant la magnifique collection Jean Walter et Paul Guillaume.

Domenica Walter, veuve du marchand Paul Guillaume puis de l’architecte Jean Walter, réalise ainsi le souhait de son premier mari, qui lui avait demandé de préserver et d’enrichir ses collections pour créer « le premier musée d’art français moderne ».

La collection Walter-Guillaume prend ses quartiers au Musée de l’Orangerie à la mort de Mme Walter à la fin des années 1970.

Le Musée de l’Orangerie et le Musée d’Orsay

En 2010, le Musée de l’Orangerie est officiellement rattaché au Musée d’Orsay (après l’avoir été au Musée du Luxembourg et au Musée du Louvre).

Visiter le Musée de l’Orangerie

🤔 Impressionnisme et postimpressionnisme 🤔
L’impressionnisme est un mouvement artistique apparu en France dans les années 1860. Il compte parmi ses rangs bon nombre des artistes les plus iconiques du 19ème siècle : Manet, Monet, Cézanne, Renoir, Pissarro, Sisley, Morisot… Il se distingue par son rapport libre à la lumière, à la modernité et au mouvement ainsi que son utilisation de couleurs vives et ses touches de peinture rapides et fluides.
Le postimpressionnisme est un mouvement pictural en vogue entre les années 1880 et les années 1920 environ. Hétérogène et multiple, le postimpressionnisme englobe une foule de courants et de styles se caractérisant par de nouvelles recherches formelles et de nouvelles prises en risque (pointillisme, symbolisme, etc.). Van Gogh, Gauguin, Toulouse-Lautrec ou encore Seurat sont autant de représentants du postimpressionnisme en France et en Europe.

Les Nymphéas de Monet

Contrairement à la grande majorité des œuvres d’art exposées dans les musées du monde entier, les Nymphéas sont présentés au public dans des salles d’exposition pensées et organisées par l’artiste en personne. Et Claude Monet n’a rien laissé au hasard pour mettre en valeur ses toiles monumentales.

Les Nymphéas prennent donc leur quartier dans deux vastes salles ovales formant le signe de l’infini (∞). Les salles sont orientées d’est en ouest de sorte d’être placées dans la course du soleil, mais aussi dans l’axe parisien reliant l’Arc de Triomphe au Palais du Louvre.

Des puits de lumière ont été ménagés dans le plafond afin de plonger le visiteur dans un « état de grâce ».

Quant aux 8 toiles, elles représentent en format XXL (2 mètres de hauteur pour 6 à 17 mètres de longueur) les nénuphars du jardin de l’artiste (à Giverny) à différents moments de la journée et de l’année.

La Collection Walter et Guillaume

Située au niveau -1, dans un espace entièrement rénové, la Collection Jean Walter et Paul Guillaume expose 146 tableaux impressionnistes et postimpressionnistes d’artistes iconiques : Renoir, Cézanne, Gauguin, Monet, Sisley, Picasso, Matisse, Modigliani, Marie Laurencin, le Douanier Rousseau, Derain ou encore Soutine.

Bref, un vrai concentré, court et intense, de la crème de la crème de la peinture entre 1860 et 1920.  

À l’extérieur du musée

Quelques œuvres se sont glissées à l’extérieure du musée ! Parmi ces dernières, ne manquez pas quatre statues en bronze de Rodin : Ève, Méditation avec bras, L‘Ombre et Le Baiser.

Expositions temporaires au Musée de l’Orangerie

Le Musée de l’Orangerie organise régulièrement de très belles expositions temporaires pour faire le zoom sur un thème (la peinture américaine des années 30…) ou un artiste (Giorgio de Chirico, Soutine, de Kooning…).

L’accès à l’exposition est inclus dans le billet d’entrée, alors pourquoi se priver ?

Musée de l'Orangerie - niveau -1

Informations pratiques

Accès au Musée de l’Orangerie

Le Musée de l’Orangerie est situé dans le Jardin des Tuileries, du côté de la Place de la Concorde.

Les stations de métro les plus proches sont les stations Concorde (lignes 1, 8, 12) et Tuileries (ligne 1). De nombreux bus (lignes 42, 45, 52, 72, 73, 84, 94, arrêt Concorde) – ainsi que des bus touristiques à arrêts multiples – font également halte à proximité du musée.

Horaires du Musée de l’Orangerie

Le Musée de l’Orangerie est ouvert tous les jours sauf le mardi, de 9h à 18h. Il est fermé le 1er mai, le matin du 14 juillet ainsi que le 25 décembre.

Tarifs du Musée de l’Orangerie

Le billet pour le Musée de l’Orangerie est au prix de 12,50 € en tarif plein, 10 € en tarif réduit.

⚠️ Les visiteurs doivent obligatoirement réserver leur billet d’entrée sur internet à l’avance ! Pour réserver votre billet, c’est ici : billet pour le Musée de l’Orangerie OU billet combiné Musée de l’Orangerie + Musée d’Orsay.

👉  Évitez les files d’attentes à Paris : réservez vos billets et visites à l’avance ! 


À la recherche de conseils et de recommandations ? Voici tous les bons plans du Capitaine Ulysse à Paris !

🛏️   Hébergement : Paris est une ville très touristique et les hébergements ne manquent pas. Pour réserver, le Capitaine vous recommande Booking. Des auberges de jeunesse bon marché aux palaces luxueux, tout y est. Côté localisation, tout dépend de votre budget et de vos envies. Si vous voulez éviter les quartiers les plus chers, le Capitaine vous conseille de regarder du côté des 12ème et 13ème arrondissements, moins centraux, mais très bien reliés au centre de Paris. La Butte aux Cailles, avec ses airs de village en plein Paris, est d’ailleurs l’un des quartiers préférés du Capitaine. Si vous voulez en revanche poser vos valises dans un très bel hôtel parisien, le Capitaine vous donne son top 3 à Paris : le Saint-James, le Dokhan’s et le Le Metropolitan.

🎟️   Activités : pour vos visites et activités à Paris, le Capitaine vous conseille de jeter un coup d’œil au site GetYourGuide et Civitatis. Visites guidées, billets d’entrée, croisières, activités insolites : vous avez l’embarras du choix. Pour éviter les longues files d’attente devant les musées et monuments de la capitale, le Capitaine vous recommande par ailleurs d’opter pour des billets coupe-files réservables à l’avance.

⛵  Croisières : Que serait Paris sans la Seine ? Le Capitaine adore voguer sur le fleuve à la découverte des monuments emblématiques de la capitale, surtout à la tombée de la nuit. Pour retrouver une large sélection de croisières à Paris, c’est ici.

🎫   Citypass : Si vous passez plusieurs jours dans la capitale, il peut être intéressant d’investir dans un city pass donnant accès aux sites et monuments les plus emblématiques de Paris. Le gros plus de ces pass : les réductions et les accès coupe-files.

🚐   Transferts : les aéroports parisiens sont situés en dehors de la capitale et rejoindre le centre de Paris peut être quelque peu coûteux, y compris en transport en commun.
Si votre budget est serré, nous vous recommandons les navettes RATP qui vous déposent à Opéra depuis l’aéroport de Roissy et à Denfert-Rochereau depuis l’aéroport de Roissy.
Mais pour quelques euros de plus, vous pouvez réserver un transfert qui vous déposera directement à votre hôtel.
Si vous voyagez en groupe, cette option est d’autant plus intéressante et rentable. Pour en savoir plus, c’est ici.

🚌   Transports sur place : si Paris est une ville relativement dense qui se visite assez facilement à pied, vous aurez sûrement besoin d’utiliser les transports en commun pour explorer des coins de la capitale un petit peu plus excentrés. Pour éviter d’accumuler (et de perdre) les tickets de métro, il est possible d’opter pour un pass transport illimité, très pratique. Vous pouvez l’acheter directement à une borne dans une station de métro ou dans un guichet de la RATP.
Pour allier l’utile à l’agréable, vous pouvez aussi choisir de vous déplacer en bus à arrêts multiples (audioguide inclus).
Si vous préférez le bateau, il existe aussi le batobus, une navette fluviale sur la Seine !

✈️  Vols, trains & bus : Paris est une ville facilement accessible en avion, en voiture, en train et en bus. Pour vos vols, le Capitaine vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner, idéal pour dégoter les meilleurs prix. Si vos dates sont flexibles, vous pouvez même comparer les tarifs sur plusieurs semaines pour trouver LE bon plan. Paris est aussi une ville facilement accessible en train et en bus. Pour réserver vos trajets, nous vous conseillons chaudement le site Trainline qui permet de voyager à travers 44 pays avec 207 compagnies ferroviaires et de bus.

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *