• Menu
  • Menu
Palazzo Barberini

Le Palais Barberini : la Galerie nationale d’Art ancien à Rome

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Italie » Rome » Le Palais Barberini : la Galerie nationale d’Art ancien à Rome
0
(0)

Construit au 17ème siècle sur les ordres du pape Urbain VIII, le Palais Barberini est un véritable joyau architectural baroque auquel ont collaboré certains des plus grands architectes de leur temps.

Le palais abrite aujourd’hui la Galerie nationale d’Art ancien : un merveilleux musée dont les collections feront pâlir d’envie les amateurs d’art. Au menu : Raphaël, Le Caravage, Le Titien, Le Tintoret, Poussin, Le Greco…

En route moussaillons !

💡 Le bon plan 💡
Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Rome ? Le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement cette visite guidée gratuite de la ville (en anglais). À vous de choisir le pourboire que vous voulez laisser au guide !

Petite histoire du Palais Barberini (Palazzo Barberini)

La construction du Palazzo Barberini

En 1625, le pape Urbain VIII – Maffeo Barberini – achète à la famille Sforza le terrain sur lequel se dresse aujourd’hui le Palazzo Barberini et confie à l’architecte Carlo Maderno la conception d’un grand palais baroque.

À la mort de Maderno en 1629, son neveu, Francesco Borromini, qui l’avait jusqu’alors assisté sur le chantier, reprend les rênes du projet. Le Bernin se joint à l’aventure et achève le Palais Barberini en 1633.

Non content de confier la construction de son palais aux plus grands architectes de son temps, Urbain VIII fait aussi appel à l’artiste emblématique Pierre de Cortone pour la décoration de l’édifice : c’est lui qui réalise l’immense fresque ornant le plafond du grand salon, le Triomphe de la Divine Providence.

Le Palazzo Barberini à travers les siècles

Confisqué aux Barberini par le pape Innocent X, successeur d’Urbain VIII (dont vous trouverez soit-dit-en-passant un très beau portrait signé Velasquez à la Galerie Doria-Pamphilj), le palais est finalement restitué à la famille Barberini en 1653.

Plus d’un siècle et demi plus tard, entre 1814 et 1819, le palais devient la résidence d’exil du roi Charles IV d’Espagne, contraint d’abdiquer en faveur de son fils, Ferdinand VII, en 1808.

En 1936, un mithraeum, un sanctuaire du culte de Mithra, est découvert dans les caves du Palais Barberini.

En 1949, l’État italien fait l’acquisition du palais et y installe la Galerie nationale d’Art ancien dont les collections sont réparties entre le Palais Barberini – qui en expose la grande majorité – et le Palais Corsini.

Palazzo Barberini

Oyez, oyez matelots !
Pour retrouver tous les conseils du Capitaine Ulysse sur les sites et monuments incontournables de la Ville Éternelle, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à son article complet : Que voir et que faire à Rome ?

Visiter la Galerie nationale d’Art ancien au Palais Barberini

Niché à mi-chemin entre la Galerie Borghèse et le Forum romain, le Palais Barberini vaut la visite tant pour son incroyable architecture baroque que pour ses magnifiques collections d’art.

Le Palais Barberini, un bijou architectural baroque

Si l’architecture du Palais Barberini est aussi frappante, c’est d’abord parce que l’édifice arbore deux visages, à l’image de ses deux fonctions : palais officiel et villa. 

Du côté de la Piazza Barberini, le palais affiche une façade sobre et austère : c’est le visage officiel de l’édifice.

À l’arrière, la façade habillée de colonnes donnant sur les vastes jardins est en revanche digne des plus belles villas romaines (à l’image de la magnifique Villa Farnesina, que le Capitaine vous conseille d’ailleurs de visiter).

Parmi les éléments architecturaux les plus marquants du Palazzo Barberini, ne manquez pas :

  • Le grand escalier conçu par Le Bernin
  • L’escalier en colimaçon imaginé par Borromini
  • L’immense fresque peinte sur le plafond du grand salon, réalisée par Pierre de Cortone. Cette dernière, intitulée le Triomphe de la Divine Providence, est une allégorie du pouvoir de la famille Barberini.
Palazzo Barberini - plafond - Pierre de Cortone

Les collections de la Galerie nationale d’Art ancien de Rome

La Galerie nationale d’Art ancien rassemble l’une des plus grandes collections de peintures d’Italie.

S’il expose des œuvres allant du 11ème au 18ème siècle, le musée est particulièrement connu pour ses toiles des 15ème, 16ème et 17ème siècles avec notamment :

  • La Fornarina de Raphaël
  • Judith décapitant Holopherne et Narcisse du Caravage
  • Vénus et Adonis du Titien
  • Le Christ et la femme adultère du Tintoret
  • La Vierge de Tarquinia et l’Annonciation aux deux donateurs agenouillés de Fra Filippo Lippi
  • Le Portrait d’Henri VIII d’Hans Holbein
  • Et in Arcadia du Guerchin
  • L’Adoration des Bergers et Le Baptême du Christ du Greco
Palazzo Barberini - Le Caravage - Judith et Holopherne

Informations pratiques

Se rendre au Palais Barberini

Le Palazzo Barberini est situé à mi-chemin entre la Galerie Borghèse et le Forum Romain. Les transports en commun les plus proches sont :

  • Métro : station Barberini (ligne A)
  • Bus : lignes 52, 53, 56, 58, 58, 60, 61, 95, 116, 175, 492 et 590

💡   Pour information 💡
Sachez que l’accès illimité aux transports publics est inclus dans l’Omnia Card et le Roma Pass. Pour en savoir plus, c’est ici.

Horaires du Palais Barberini

Le Palazzo Barberini est ouvert du mardi au dimanche, de 8h30 à 19h.

Tarifs du Palais Barberini

Les billets pour le Palais Barberini sont au prix de :

  • Tarif plein : 10 €
  • Tarif réduit (ressortissants de l’UE âgés de 18 à 25 ans) : 2 €
  • Gratuit pour les visiteurs de moins de 18 ans

À la recherche de conseils et de recommandations ? Voici tous les bons plans du Capitaine Ulysse à Rome !

🛏️   Hébergement : pour réserver votre hébergement à Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking :
les meilleures auberges de jeunesse
les meilleurs hôtels pour les petits budgets
les meilleurs hôtels pour les budgets intermédiaires
les meilleurs hôtels haut-de-gamme

🎟️   Activités : côté visites et activités, le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un tour sur les sites GetYourGuideTiqets et Civitatis. Visites guidées, croisières, billets coupe-files, activités insolites… vous devriez amplement y trouver votre bonheur !

🎫   Citypass : si vous restez plusieurs jours à Rome, il peut être intéressant d’investir dans le Roma Pass ou l’Omnia Card. En plus de l’entrée dans certains des sites les plus emblématiques de la capitale, ces pass incluent l’accès aux transports publics.

🚐   Transferts : si vous voulez arriver à Rome en toute sérénité, il est possible de réserver votre transfert depuis l’aéroport à l’avance. Une voiture vous attendra pour vous amener directement à votre hébergement dans la capitale. Pour en savoir plus : transferts à Rome.

🚌   Transports sur place : la ville de Rome possède un système de transport public très complet : métro, bus et tram. L’accès aux transports en commun est inclus dans le Roma Pass et l’Omnia Card. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi opter pour un bus à arrêts multiples qui fait le tour des sites et monuments les plus emblématiques de la capitale (audioguide inclus).

✈️  Vols et trains : pour réserver vos vols pour Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner. Vous pourrez trouver les meilleurs prix à vos dates, ou utiliser l’option « dates flexibles » pour dégoter LE bon plan !
Coté trains, le Capitaine vous conseille de faire un tour sur Trainline pour réserver vos billets.

👉  Évitez les files d’attentes : réservez vos billets et visites à l’avance ! 


Crédits
Rodney | Unsplash | Wikimedia

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *