• Menu
  • Menu
Thermes de Caracalla - Rome

Les Thermes de Caracalla : le complexe thermal le mieux conservé de la Rome antique

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Italie » Rome » Les Thermes de Caracalla : le complexe thermal le mieux conservé de la Rome antique
0
(0)

À deux pas des principaux sites antiques de la capitale italienne, les Thermes de Caracalla sont un immense complexe thermal étonnamment bien préservé : l’occasion de s’offrir un bel aperçu du quotidien des Romains il y a quelque 1800 ans !

À l’abordage, moussaillons !

💡 Le bon plan 💡
Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Rome ? Le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement cette visite guidée gratuite de la ville (en anglais). À vous de choisir le pourboire que vous voulez laisser au guide !

Petite histoire des Thermes de Caracalla

Aux origines des Thermes de Caracalla

S’il est probable que la construction des Thermes de Caracalla ait été lancée à l’initiative de l’Empereur Septime Sévère, c’est en tout cas sous le règne de son fils, Caracalla, que les thermes sont bâtis, entre 212 et 216 apr. J.-C.

Pour approvisionner les thermes en eaux, Caracalla ordonne la construction de l’Aqua Antoniana, une dérivation de l’aqueduc de l’Aqua Marcia. L’eau est ensuite stockée dans 64 citernes d’une capacité de 80 000 litres chacune.

L’édification de l’imposante enceinte extérieure des thermes est quant à elle commissionnée par les successeurs de Caracalla : Héliogabale et Sévère Alexandre.

Au moment de leur construction, les Thermes de Caracalla sont le plus vaste complexe thermal de la capitale. Ils seront plus tard détrônés par les Thermes de Dioclétien, construits entre le 3ème et le 4ème siècle, mais demeurent, aux dires des sources antiques, les plus beaux thermes de Rome. À tel point que certains Romains vont jusqu’à les décrire comme l’une des sept merveilles de la Rome antique !

Thermes de Caracalla - Rome

Bien-être, sport & bavardages

Loin d’être de simples bains publics, les Thermes de Caracalla sont en réalité un immense complexe dédié à l’hygiène, au bien-être et à la relaxation.

Dans l’Antiquité, les Thermes de Caracalla sont en effet un lieu de rencontre propice à la discussion et la socialisation. Les visiteurs peuvent bien entendu se détendre dans les bains et se faire masser, mais aussi papoter dans les vastes jardins, s’entraîner à la palestre (un centre sportif), étudier à la bibliothèque… et même, selon certaines sources, prendre du bon temps dans une maison close…

 Ils sont fous ces Romains !

Le déclin des Thermes de Caracalla

Les Thermes de Caracalla restent en activité jusqu’au 6ème siècle apr. J.-C., lorsque les envahisseurs ostrogoths détruisent l’aqueduc approvisionnant les bains en eau.

Les thermes tombent à alors peu à peu dans l’oubli. Comme bon nombre de sites antiques romains, ils sont pillés au Moyen-Âge et à la Renaissance, et leurs matériaux sont réutilisés pour de nouvelles constructions.

 Les pilleurs découvrent sur place d’incroyables statues, dont le Taureau Farnèse et l’Hercule Farnèse, aujourd’hui exposés au Musée archéologique de Naples. Deux larges vasques de marbre gris égyptien semblables à d’immenses baignoires sont aussi mises au jour : elles sont aujourd’hui visibles sur la Place Farnèse à Rome.

Les Thermes de Caracalla

Petite description des Thermes de Caracalla pendant l’Antiquité

Architecture et décoration

Pendant l’Antiquité, les Thermes de Caracalla sont l’un des édifices les plus vastes et les plus somptueux de Rome.

Sur une surface de 11 hectares (337 mètres sur 328 mètres), les thermes forment un immense complexe disposant de vastes jardins, de bains publics, de salles de massage, d’infrastructures sportives (palestres, piscines…) ainsi que d’une vaste bibliothèque.

Les baigneurs naviguent entre plusieurs salles et bassins dans un ordre bien précis :

  • L’adodyterium, les vestiaires
  • Le caldarium, une vaste rotonde couronnée d’une coupole et comportant un bassin d’eau très chaude (50 à 55°C). Des pièces annexes semblables à des saunas sont également accessibles depuis le caldarium ;
  • Le tepidarium, une salle de dimension plus modeste comportant un bassin d’eau tiède ;
  • Le frigidarium, une salle fraîche agrémentée de bassins d’eau froide.

Pendant l’Antiquité, les Thermes de Caracalla sont richement décorés de peintures, de mosaïques et de sculptures. Une très belle mosaïque représentant des athlètes, découverte à l’occasion de fouilles menées au 19ème siècle, est d’ailleurs visible au Musée du Vatican.

Thermes de Caracalla - mosaïque

Les souterrains des thermes

Les Thermes de Caracalla dissimulent également d’immenses souterrains où des esclaves s’activent au beau milieu d’un grand réseau de galeries et de conduites d’eau qui assurent le bon fonctionnement des bains.

Des fouilles menées aux 20ème siècle ont d’ailleurs permis de découvrir dans ces souterrains un Mithraeum, un temple à Mithra, une divinité d’origine indo-iranienne dont l’influence s’est étendue jusque dans l’Empire romain. Pour la petite histoire, un temple du même genre a d’ailleurs également été découvert dans les caves du Palais Barberini.  

Visiter les Thermes de Caracalla

Malgré leur grand âge (et les pillages), les Thermes de Caracalla ont étonnamment bien résisté à l’épreuve du temps.

Si les peintures, sculptures et mosaïques ont aujourd’hui pour la plupart disparu, une bonne partie de la structure des thermes reste debout et permet de se faire une belle idée de la dimension monumentale du complexe thermal pendant l’Antiquité.

Si vous visitez les thermes par vous-même (hors visite guidée), sachez que le site est jalonné de panneaux indicatifs en anglais et en italien. Mais le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement d’opter pour l’audioguide qui vous permettra de vous projeter plus facilement et d’en apprendre plus sur la riche histoire de ce complexe thermal emblématique.

Comptez une heure pour faire le tour du site, plus si vous préférez prendre votre temps et flâner dans le parc.

Thermes de Caracalla

Informations pratiques

Accès aux thermes

Les Thermes de Caracalla sont situés à proximité de la majorité des sites antiques de la capitale italienne, à quelques pas du Circus Maximus et du Mont Palatin.

La station de métro la plus proche est la station Circo Massimo sur la ligne B. Les bus numéro 118, 160 et 628 s’arrêtent également à proximité du site.

💡   Pour information 💡
Sachez que l’accès illimité aux transports publics est inclus dans l’Omnia Card et le Roma Pass. Pour en savoir plus, c’est ici.

Horaires des Thermes de Caracalla

Les Thermes de Caracalla sont fermés le lundi après-midi (à partir de 14h), ils sont ouverts toute la journée le reste de la semaine. Les horaires varient selon la saison :

Dernier dimanche de mars – 31 août9h – 19h15
1er septembre – 30 septembre9h – 19h
1er octobre – dernier samedi d’octobre9h – 18h30
Dernier dimanche d’octobre – 15 février9h – 16h30
16 février – 15 mars9h – 17h
16 mars – dernier samedi de mars9h – 17h30

Tarifs et visites guidées des Thermes de Caracalla

L’entrée pour les Thermes de Caracalla est au prix de 8 € en tarif plein, 4 € pour les ressortissants de l’Union européenne âgés de 18 à 24 ans et gratuite pour les ressortissants de l’Union européenne de moins de 18 ans et de plus de 65 ans. L’audioguide est au prix de 5 €.

Si les Thermes de Caracalla sont moins pris d’assaut que certains sites antiques plus connus (Colisée, Forum romain, Mont Palatin), il peut malgré tout être intéressant de réserver vos billets à l’avance, surtout si vous visitez Rome pendant la saison haute et les vacances scolaires.
Pour en savoir plus : billet coupe-file pour les Thermes de Caracalla.

Si vous êtes adepte d’histoire et souhaitez en apprendre plus sur les thermes et la Rome antique, le Capitaine Ulysse vous recommande cette visite guidée en français : Visite guidée des Thermes de Caracalla et du Circus Maximus.


À la recherche de conseils et de recommandations ? Voici tous les bons plans du Capitaine Ulysse à Rome !

🛏️   Hébergement : pour réserver votre hébergement à Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking :
les meilleures auberges de jeunesse
les meilleurs hôtels pour les petits budgets
les meilleurs hôtels pour les budgets intermédiaires
les meilleurs hôtels haut-de-gamme

🎟️   Activités : côté visites et activités, le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un tour sur les sites GetYourGuideTiqets et Civitatis. Visites guidées, croisières, billets coupe-files, activités insolites… vous devriez amplement y trouver votre bonheur !

🎫   Citypass : si vous restez plusieurs jours à Rome, il peut être intéressant d’investir dans le Roma Pass ou l’Omnia Card. En plus de l’entrée dans certains des sites les plus emblématiques de la capitale, ces pass incluent l’accès aux transports publics.

🚐   Transferts : si vous voulez arriver à Rome en toute sérénité, il est possible de réserver votre transfert depuis l’aéroport à l’avance. Une voiture vous attendra pour vous amener directement à votre hébergement dans la capitale. Pour en savoir plus : transferts à Rome.

🚌   Transports sur place : la ville de Rome possède un système de transport public très complet : métro, bus et tram. L’accès aux transports en commun est inclus dans le Roma Pass et l’Omnia Card. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi opter pour un bus à arrêts multiples qui fait le tour des sites et monuments les plus emblématiques de la capitale (audioguide inclus).

✈️  Vols et trains : pour réserver vos vols pour Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner. Vous pourrez trouver les meilleurs prix à vos dates, ou utiliser l’option « dates flexibles » pour dégoter LE bon plan !
Coté trains, le Capitaine vous conseille de faire un tour sur Trainline pour réserver vos billets.


Crédits
Julien

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *