• Menu
  • Menu
Villa d'Hadrien - Tivoli

La Villa d’Hadrien à Tivoli : un immense complexe antique à quelques kilomètres de Rome

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Italie » Rome » La Villa d’Hadrien à Tivoli : un immense complexe antique à quelques kilomètres de Rome
0
(0)

Inscrite au Patrimoine de l’Unesco, la Villa d’Hadrien (Villa Adriana en italien / Villa Hadriana en latin) est un immense complexe antique construit au 2ème siècle apr. J.-C. à l’initiative de l’Empereur Hadrien.

Merveilleusement bien préservée, la Villa Adriana est de loin l’un des sites antiques les plus impressionnants d’Italie : une visite incontournable pour tout visiteur de passage dans la région de Rome (a.k.a. le Latium) !

💡   Remarque  💡
La Villa d’Hadrien est située à Tivoli, tout comme la magnifique Villa d’Este, connue dans le monde entier pour ses merveilleux jardins. Il est donc d’usage de coupler la visite de ces deux sites lors d’une excursion à Tivoli !

Petite histoire de la Villa d’Hadrien (ou Villa Adriana)

La Villa d’Hadrien pendant l’Antiquité

La construction de la Villa d’Hadrien

Au 2ème siècle apr. J.-C., l’Empereur Hadrien délaisse Rome et le Mont Palatin pour construire un immense complexe impérial à une trentaine de kilomètres de la capitale, à Tivoli (Tibur en latin), sur les pentes des Monts Tiburtins.

Le choix de l’emplacement de cette vaste résidence n’a rien d’un hasard : approvisionné en eau par 4 aqueducs, le site est occupé par une villa appartenant à l’épouse de l’empereur (Sabine) et comprend des carrières de tuf, de pouzzolane et de travertin.

L’Empereur Hadrien lui-même participe activement à l’élaboration des plans pour son vaste complexe et s’inspire directement des monuments croisés lors de ses voyages aux confins de l’Empire romain. C’est la raison pour laquelle les édifices de la Villa Adriana reflètent les traditions architecturales propres à la Rome antique, la Grèce antique ainsi que l’Égypte antique.

Les travaux de construction de la Villa d’Hadrien sont réalisés entre 117 apr. J.-C. et 138 apr. J.-C. (année de la mort de l’Empereur).

La vie quotidienne à la Villa d’Hadrien

Si la Villa d’Hadrien semble à première vue se déployer entièrement à ciel ouvert, un immense système de galeries étaient en réalité dissimulée sous la terre. Empruntées par les serviteurs et les domestiques, elles permettaient d’approvisionner l’ensemble du complexe… mais servaient aussi, semble-t-il, de parking pour « garer » les chars !

Les archéologues estiment que la Villa d’Hadrien pouvait accueillir jusqu’à 3000 personnes : l’Empereur et sa cour, des philosophes et érudits sous la protection de l’Empereur, des soldats de la garde prétorienne ainsi que d’innombrables domestiques chargés de veiller à la bonne marche de cette véritable petite ville à part entière !   

À la mort de l’Empereur Hadrien, sa villa continue d’attirer les têtes couronnées de l’Empire romain. Mais le site tombe peu à peu dans l’oubli après la chute de l’Empire romain d’Occident.

👑   Qui était l’Empereur Hadrien ?   👑
Né en 76 apr. J.-C. près de l’actuelle Séville et mort en 138 apr. J.-C. en Italie, l’Empereur Hadrien règne sur la Rome antique de 117 à sa mort. Poète et philosophe, Hadrien reste dans l’histoire comme un empereur érudit et pacifique qui aura voué son règne à l’apaisement des conflits dans l’Empire romain.

La Villa d’Hadrien au Moyen-Âge

Au Moyen-Âge, la Villa d’Hadrien n’est plus qu’un lointain souvenir et le site est laissé à l’abandon pendant plus de 10 siècles.  

La Villa d’Hadrien depuis la Renaissance

Il faut attendre la Renaissance pour que la Villa Adriana soit redécouverte par l’historien et archéologue humaniste Flavio Biondo.

Le complexe antique devient alors un véritable lieu de pèlerinage pour les artistes de l’époque et des siècles suivants (à l’image de l’architecte Francesco Borromini, qui travailla entre autres, au remaniement de la Basilique Saint-Jean de Latran et à la construction du Palais Barberini), qui viennent y chercher l’inspiration.

En 1870, la Villa d’Hadrien devient la propriété de l’État italien, qui lance de grands programmes de fouilles archéologiques sur le site antique.

La Villa d’Hadrien aujourd’hui

La Villa Adriana est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1999.

Aujourd’hui, seule une minorité de la villa (1/3 environ) a été explorée : les archéologues peuvent se réjouir, il leur reste encore 80 hectares de ruines antiques à sa mettre sous la dent !

Villa d'Hadrien - Tivoli

Visiter la Villa d’Hadrien

Un conseil : enfilez de bonnes chaussures ! Si seule une minorité de la Villa Adriana est aujourd’hui ouverte au public, elle représente malgré tout près de 40 hectares (sur 120 hectares au total)… autant dire qu’il va falloir marcher !

La Villa d’Hadrien (ouverte au public) s’étend sur 1200 mètres de long pour 600 mètres de large et compte une bonne trentaine de monuments, parmi lesquels des thermes, des jardins d’agrément et des édifices en tout genre. Il y a de quoi s’occuper.

Pour ne pas vous perdre et ne rien manquer des édifices les plus emblématiques du site, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement d’opter pour l’audioguide (disponible en français | 5 €).

Parmi les innombrables lieux d’intérêts de la Villa Adriana, voici les plus incontournables.

Villa Adriana - Tivoli
  • Le Théâtre maritime : c’est sans doute l’un des édifices les plus impressionnants du site. Le Théâtre maritime consiste en une île artificielle située au milieu d’un étang entouré d’un péristyle (= une colonnade). Les historiens présument que ce monument était un sanctuaire où l’Empereur pouvait se recueillir loin du bruit et de l’agitation.
  • Le Canope : le Canope est un plan d’eau de forme rectangulaire entouré de colonnes, qui aurait été inspiré du canal reliant les villes d’Alexandrie et de Canope dans l’Antiquité (d’où son nom). Il semblerait que l’Empereur ait dédié ce lieu à son amant disparu, Antinoüs, mort noyé à 20 ans.
  • Les Thermes : il existait deux complexes thermaux à la Villa Adriana. Les petits thermes étaient réservés à l’Empereur et sa cour, les grands thermes au reste des habitants du complexe (en dehors des domestiques et serviteurs).
  • Le Complexe du Pœcile : le Complexe du Pœcile est un vaste espace agrémenté d’un immense bassin rectangulaire (110 mètres x 25 mètres) qui tenait vraisemblablement lieu de jardin d’agrément (rien n’était trop beau pour l’Empereur, apparemment !)
  • Le Palais impérial : le Palais impérial était la résidence de l’Empereur et de sa cour. Ce bâtiment était à l’origine la villa de l’épouse de l’Empereur (présente sur le site avant la construction de la Villa Adriana), que ce dernier a simplement restaurée.
  • L’Hospitalia : ce vaste édifice comportant une dizaine de pièces servait, semble-t-il, de résidence aux soldats de la garde prétorienne en garnison à la Villa d’Hadrien.
  • La Salle des philosophes : attenante au Palais impérial, cette grande salle tenait lieu, selon les historiens, de bibliothèque.

Vous trouverez également sur place un petit musée où sont exposées les statues retrouvées sur place et épargnées par les nombreux pilleurs qui ont dévalisé la Villa d’Hadrien au fil des siècles.

Villa d'Hadrien (Villa Adriana) - Tivoli

Informations pratiques

Horaires

Mois de l’annéeHoraires d′ouverture
Novembre à janvier9h00 à 17h00
Février9h00 à 18h00
Mars9h00 à 18h30
Avril9h00 à 19h00
Mai à août9h à 19h30
Septembre9h00 à 19h00
Octobre9h00 à 18h30

Tarifs

Le billet d’entrée pour la Villa d’Hadrien est au prix de 10 € en tarif plein, 5 € pour les jeunes ressortissants de l’UE âgés de 18 à 25 ans. L’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans.

Se rendre à la Villa Adriana

La Villa d’Hadrien est située en périphérie de la ville de Tivoli, à une trentaine de kilomètres de Rome environ.

Pour vous y rendre, plusieurs options s’offrent à vous :

  • 🚌  Le bus : depuis la gare de Ponte Mammolo (située sur la ligne B du métro) | bus Cotral ligne Ponte Mammolo – Tivoli | arrêt Bivio Adriana | 4 € aller-retour
  • 🚃  Le train : depuis la gare de Roma – Tiburtina (située sur la ligne A du métro) | 5,20 € aller-retour puis bus CAT 4 depuis Tivoli pour rejoindre la Villa d’Hadrien
  • 🚗  La voiture : si vous comptez explorer l’Italie, le plus simple est de louer une voiture. Pour cela, le Capitaine Ulysse vous recommande de jeter un coup d’œil à la plateforme Rentalcars qui compare les prix d’une multitude d’agences de location (Hertz, Sixt…).
  • 🚐  Les excursions organisées : il existe des excursions guidées depuis Rome incluant les transports, les billets d’entrée à la Villa d’Este et la Villa d’Hadrien ainsi que les services d’un guide.
    Pour en savoir plus, c’est ici.

Remarque : la ligne de bus CAT4 rejoint la Villa Este (au centre de Tivoli) depuis la Villa d’Hadrien. Pour rentrer à Rome, vous pourrez ensuite reprendre le bus Cortal à quelques pas de la Villa d’Este.   

💬   Le conseil du Capitaine Ulysse   💬
Si vous souhaitez vous rendre à Tivoli par vous-même, le Capitaine vous recommande de prendre le bus plutôt que le train (la gare de Tivoli étant un peu éloignée).
Si vous préférez éviter d’enchaîner les trajets en bus (Rome – Villa d’Hadrien puis Villa d’Hadrien – Villa d’Este puis Villa d’Este – Rome), le Capitaine vous conseille d’opter pour une excursion organisée.


À la recherche de conseils et de recommandations ? Voici tous les bons plans du Capitaine Ulysse à Rome !

🛏️   Hébergement : pour réserver votre hébergement à Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking :
les meilleures auberges de jeunesse
les meilleurs hôtels pour les petits budgets
les meilleurs hôtels pour les budgets intermédiaires
les meilleurs hôtels haut-de-gamme

🎟️   Activités : côté visites et activités, le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un tour sur les sites GetYourGuideTiqets et Civitatis. Visites guidées, croisières, billets coupe-files, activités insolites… vous devriez amplement y trouver votre bonheur !

🎫   Citypass : si vous restez plusieurs jours à Rome, il peut être intéressant d’investir dans le Roma Pass ou l’Omnia Card. En plus de l’entrée dans certains des sites les plus emblématiques de la capitale, ces pass incluent l’accès aux transports publics.

🚐   Transferts : si vous voulez arriver à Rome en toute sérénité, il est possible de réserver votre transfert depuis l’aéroport à l’avance. Une voiture vous attendra pour vous amener directement à votre hébergement dans la capitale. Pour en savoir plus : transferts à Rome.

🚌   Transports sur place : la ville de Rome possède un système de transport public très complet : métro, bus et tram. L’accès aux transports en commun est inclus dans le Roma Pass et l’Omnia Card. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi opter pour un bus à arrêts multiples qui fait le tour des sites et monuments les plus emblématiques de la capitale (audioguide inclus).

✈️  Vols et trains : pour réserver vos vols pour Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner. Vous pourrez trouver les meilleurs prix à vos dates, ou utiliser l’option « dates flexibles » pour dégoter LE bon plan !
Coté trains, le Capitaine vous conseille de faire un tour sur Trainline pour réserver vos billets.

👉  Évitez les files d’attentes : réservez vos billets et visites à l’avance ! 


Crédits
Dmitry Djouce | Dmitry Djouce | Cristian Viarisio

Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *