• Menu
  • Menu
Castel Sant'Angelo - Rome

Le Castel Sant’Angelo : le Château Saint-Ange à Rome

Accueil » Europe » Europe méditéranéenne » Italie » Rome » Le Castel Sant’Angelo : le Château Saint-Ange à Rome
5
(1)

Situé sur la rive droite du Tibre, face au Vatican, le Castel Sant’Angelo – Château Saint-Ange en français – veille sur la capitale italienne depuis près de 2000 ans. Tour à tour mausolée, forteresse, refuge et prison, l’imposant château a traversé la longue histoire romaine sans une ride !

En route, moussaillons : le Capitaine Ulysse vous emmène à la découverte de ce géant de pierre !

💡 Le bon plan 💡
Vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Rome ? Le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement cette visite guidée gratuite de la ville (en anglais). À vous de choisir le pourboire que vous voulez laisser au guide !

Petite histoire du Castel Sant’Angelo

Aux origines du Castel Sant’Angelo

Construit au 2ème siècle après J.-C. sur les ordres de l’Empereur Hadrien qui désirait en faire son mausolée, le Castel Sant’Angelo prend ses quartiers sur la rive droite du Tibre.

Inspiré du tombeau d’Auguste, le mausolée d’Hadrien est achevé en 139 apr. J.-C., un an après la mort de l’empereur. Ses successeurs s’y font également inhumer. Le dernier empereur à y être enterré est Caracalla – le créateur de la Domus Aurea -, en l’an 217 apr. J.-C.

 Au cours des siècles suivants, le mausolée d’Hadrien est converti… en forteresse ! Sa position privilégiée en fait en effet un bastion militaire stratégique qui sera au 5ème siècle intégré à la muraille Aurélienne, une enceinte fortifiée protégeant Rome.

Le château donne d’ailleurs son nom au quartier qui l’entoure : Borgo (le « bourg » en français).

Pape, peste & archange

Au 6ème siècle, Rome est victime d’une épidémie de peste meurtrière. La légende veut que l’Archange Michel soit alors apparu en rêve au pape Grégoire Ier, au sommet du Castel Sant’Angelo. Dans ce rêve, l’archange aurait remis son épée dans son fourreau, annonçant ainsi la fin de l’épidémie à la suite des jeûnes et pénitences que le pape avait imposés au peuple romain.

C’est à cet épisode légendaire que le château doit son nom : Castel Sant’Angelo ou Château Saint-Ange en français.

Castel Sant'Angelo - Rome

Le Castel Sant’Angelo et la papauté

La proximité du château avec la Cité du Vatican en fait un refuge idéal pour les papes en période de trouble.

Au 13ème siècle, le Pape Nicolas III fait même bâtir un couloir suspendu pour relier le Castel Sant’Angelo au Vatican : le Passetto di Borgo, aussi appelé tout simplement Pasetto (le « petit passage » en français).

Au fil des siècles, des appartements sont aménagés pour accueillir le pape à l’intérieur du château. Au 16ème siècle, le pape Paul III convertit même une partie de l’édifice en véritable petit palais.

Entre les 9ème et 19ème siècles, le Château Sant’Ange abrite aussi une prison qui aurait reçu quelques « pensionnaires » célèbres, dont plusieurs papes, mais aussi l’artiste italien Benvenuto Cellini.

Dans la deuxième moitié du 19ème siècle, le Castel Sant’Angelo cesse d’appartenir au Vatican pour devenir la propriété de l’armée italienne.

Le Château Saint-Ange aujourd’hui

Restauré au début de 20ème siècle, le Château Saint-Ange est depuis 1925 un musée national ouvert au public.

Visiter le Castel Sant’Angelo

L’intérieur du château

Munissez-vous de bonnes chaussures, il va falloir grimper ! Les espaces ouverts aux visites sont répartis sur 5 étages, desservis par une rampe en forme de spirale.

Cour intérieure - Castel Sant'Angelo

Les points d’intérêts principaux de la visite sont :

  • La cour intérieure, autour de laquelle les visiteurs peuvent découvrir des salles d’exposition présentant des armes médiévales
  • Le mausolée d’Hadrien, au 1er étage. La chambre funéraire a malheureusement été pillée et les cendres des empereurs romains n’y reposent plus aujourd’hui.
  •  Les anciennes prisons où étaient enfermés les ennemis du Vatican.
  • Les salles et appartements papaux avec notamment :
    • La Salle d’Apollon, ornée de fresques du 16ème siècle
    • La Salle de Clément VII, décorée de peintures des 15ème et 16ème siècles
    • La Loggia de Paul III
    • La Loggia de Jules II
    • Les appartements de Paul III (Alexandre Farnèse) où vous pourrez découvrir la Salle Paolina, la Salle de l’Adrianeum et la Salle des Guirlandes, chacune décorée de fresques du 16ème siècle.
Vue depuis le Castel Sant-Angelo

L’extérieur du château

Avant ou après votre visite du Castel Sant’Angelo, ne manquez pas la statue en bronze de l’Archange Saint-Michel, réalisée en 1753 par Peter Anton von Verschaffelt et située devant le château.

Prenez également le temps de flâner sur le très beau Ponte Sant’Angelo, qui mène au château. Rénové par le Bernin au 16ème siècle, il est orné de 10 statues d’anges réalisées par le célèbre sculpteur.

Informations pratiques

Accès

Le Castel Sant’Angelo est situé sur la rive droite du Tibre, face au Vatican. Les stations de métro les plus proches sont Ottaviano et Lepanto, sur la ligne A, à 10 minutes du château environ.

Les bus 23, 34, 49, 64, 87, 280, 492, 926 et 990 marquent également l’arrêt à proximité du monument, tout comme les bus touristiques à arrêts multiples, très pratiques pour explorer la ville à ciel ouvert.

Horaires

Le Castel Sant-Angelo est ouvert du mardi au dimanche de 9h à 19h30 (fermeture de la billetterie à 18h30).

Tarifs & billets

L’entrée au Château Saint-Ange est au prix de 15 € en tarif plein, 7 € en tarif réduit. L’entrée est gratuite tous les premiers dimanches du mois.

Attention, pendant la saison haute et les vacances scolaires, il n’est pas rare que de longues queues se forment à l’entrée du château (nombre de visiteurs limité selon l’affluence). Pour éviter de devoir patienter ou reporter votre visite, vous pouvez opter pour un billet coupe-file, même si c’est un petit peu plus cher. Pour en savoir plus, c’est ici.

Sachez par ailleurs que l’entrée au Castel Sant’Angelo est incluse dans l’Omnia Card.

Visite guidée en français

Avis aux amateurs d’histoire ! Sachez qu’il existe des visites guidées en français pour ne rien manquer du Castel Sant’Angelo. Vous en apprendrez plus sur l’histoire et les légendes du château, ainsi que les merveilleuses œuvres d’art qu’il abrite.

Pour en savoir plus, c’est ici : visite guidée du Castel Sant’Angelo en français


À la recherche de conseils et de recommandations ? Voici tous les bons plans du Capitaine Ulysse à Rome !

🛏️   Hébergement : pour réserver votre hébergement à Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le site Booking :
les meilleures auberges de jeunesse
les meilleurs hôtels pour les petits budgets
les meilleurs hôtels pour les budgets intermédiaires
les meilleurs hôtels haut-de-gamme

🎟️   Activités : côté visites et activités, le Capitaine Ulysse vous recommande de faire un tour sur les sites GetYourGuideTiqets et Civitatis. Visites guidées, croisières, billets coupe-files, activités insolites… vous devriez amplement y trouver votre bonheur !

🎫   Citypass : si vous restez plusieurs jours à Rome, il peut être intéressant d’investir dans le Roma Pass ou l’Omnia Card. En plus de l’entrée dans certains des sites les plus emblématiques de la capitale, ces pass incluent l’accès aux transports publics.

🚐   Transferts : si vous voulez arriver à Rome en toute sérénité, il est possible de réserver votre transfert depuis l’aéroport à l’avance. Une voiture vous attendra pour vous amener directement à votre hébergement dans la capitale. Pour en savoir plus : transferts à Rome.

🚌   Transports sur place : la ville de Rome possède un système de transport public très complet : métro, bus et tram. L’accès aux transports en commun est inclus dans le Roma Pass et l’Omnia Card. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi opter pour un bus à arrêts multiples qui fait le tour des sites et monuments les plus emblématiques de la capitale (audioguide inclus).

✈️  Vols et trains : pour réserver vos vols pour Rome, le Capitaine Ulysse vous recommande chaudement le comparateur Skyscanner. Vous pourrez trouver les meilleurs prix à vos dates, ou utiliser l’option « dates flexibles » pour dégoter LE bon plan !
Coté trains, le Capitaine vous conseille de faire un tour sur Trainline pour réserver vos billets.

👉  Évitez les files d’attentes : réservez vos billets et visites à l’avance ! 


Comment avez-vous trouvé ce post ?

Cliquez sur les étoile pour noter :

Note moyenne : 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas de notes pour le moment. Soyez le premier à donner vote avis !

Le capitaine est ravi que vous aimiez cet article ...

Suivez ses aventures sur les réseaux sociaux !

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *